Hier, sur Facebook, Frédérique postait son témoignage dans la revue Avantage sur sa relation au bordel. Comme quoi, une maison en bordel est une maison qui vit, que les bordéliques sont des créatifs...

Je ne vous raconte pas comment ma maison vit à 1000 à l'heure et comme je dois être un génie de la création. J'ai l'impression de passer mon temps à ranger chez moi et pour autant que c'est toujours le bazar. Faut dire, je vis avec un keumé qui pose les choses partout mais jamais au bon endroit. Il va prendre un verre, il laisse le placard ouvert, il prend une douche, la cabine reste ouverte, il sort 3 pantalons pour en choisir un mais laisse les autres sur le lit. Mais je ne suis guère mieux...

Mes colis Vinted en attente s'entassent dans un coin,
les clés ne sont pas dans une boîte à clés mais là où j'ai envie de les poser en rentrant,
mes chaussures restent toujours plusieurs heures dans le salon avant que je ne les range...
Chez moi, le bac à linge sale est ouvert,
il y a parfois des cheveux dans mon lavabo (tant que c'est pas des poils de Luc sur la cuvette)
et il y a souvent des miettes et une casserole oubliée sur le plan de travail.
Et même que parfois, on a plus envie de cacher ce qui traîne plutôt que de le ranger avec mon mec.

Jusqu'à ce que j'ai la lubie de tout ranger, de tout épurer, de tout cleaner, de refermer les portes de placards. Bon j'ai pas dit que j'étais une grosse cradingue non plus : je vous rassure on fait le ménage, on aère, on fait la vaisselle à chaque fois. Mais voilà, on vit à 1000 à l'heure, on sort beaucoup, on commence un truc, on nous appelle pour boire un verre, on laisse la fin de la vaisselle pour le lendemain. Le sens des priorité, quoi ! Le ménage ou le rangement ne passera jamais avant le reste chez nous ! C'est comme ça : nous jouissons de notre vie !

 Quand j'écoute ma petite Mémé me dire que chaque jour elle a son rituel ménage : lundi : les poussières, mardi : la cuisine, mercredi : le sol de la moitié de la maison... Ca me fatigue ! Pourquoi autant de contraintes ? Hey les maniaques vous m'épuisez de ouf ! Parfois, je suis jalouse. Mais quand j'essaye de faire comme vous, je réalise que c'est pas une vie. Alors je reprends mes habitudes. 

Chez nous, il ya toujours plein d'objets : mais comment font les gens à la déco minimaliste ? J'aime quand il y en a plutôt plus que pas assez. J'ai surtout pas envie de vivre dans une maison témoin où on n'ose pas marcher sur le sol. J'aime plus les imperfections que les qualtiés. John (Smith) a une copine qui vite dans une maison over contrôlée : je fais une crise d'angoisse à chaque fois que je vais chez eux. Ils en sont presque à trier les yaourts par couleurs !

Ca me rassure de voir que c'est pareil chez les autres parce qu'avec le raz de marée Marie Kondo, je culpabilisais grave de voir que tout le monde s'y mettait alors que je ne comprends même pas le concept de mettre ses tshirts à la verticale plutôt qu'à l'horizontale dans le tiroir.

 

Et toi,  ta maison c'est le dawa ou tu es une psychorigide du rangement ?

 

 *Photo Artsy wallpaper design par Kate Zaremba