L'enfer, c'est les autres.

Je m'en suis rendu compte l'autre soir, à un spectacle, un one man show.

People_in_Cars_by_Mike_Mandel3


J'avais, derrière moi, une nana au rire insupportable. Bon, elle n'y pouvait rien cette pov' dame mais dans cette si petite salle à la promiscuité inévitable, ça devenait gênant. Surtout que le comique était vraiment drôle. Le con ! Du coup, à chaque fois que la salle se mettait à rire, j'étais moi même partagée entre l'envie de rire et de me boucher les oreilles. Maiss faaiiitttesss la taire !

En plus, elle avait une fâcheuse manie, c'était de répondre à toutes les questions que posait l'artiste. Tu sais, ça arrive souvent que, pendant son spectacle, il demande :

"Ca vous est déjà arrivé, ça ?"

Question qui n'attend pas réellement de réponse mais plutôt un enchaînement avec la suite de son sketch, soyons cohérents. Et elle, comme une conne, comme si son avis comptait vraiment ou allait changer le cours des choses, elle répondait : "Oui", "non" et même parfois "Ohhhh que oui !". Comme si à un moment donné, le comique allait s'approcher d'elle et lur dire déjà, il aurait fallu qu'il l'entende :

"J'ai entendu que ça vous était déjà arrivé, vous voulez témoigner ? Raconter votre souffrance ? Donner un coup de pied dans la fourmilière ?"

ON N'EST PAS DANS C'EST MON CHOIX, P'TAIN !

En réalité, meuf, si tu me lis, il s'en trifouille la coquillette de ton histoire, t'sais. Là où c'est devenu gênant, c'est quand il a abordé le sujet des fantasmes. Dans ma tête, j'ai prié très très TRÈS fort pour qu'il ne pose pas de question. Et comme le Dieu des comiques était contre moi, il a bien sûr posé la question :

"Bon, vous êtes comme tout le monde, vous avez des fantasmes ?"

Et bien sûr, elle a commencé :

"Ah ouais, des chaînes, du cuir, des cravaches !"

Non mais non mais non meuf ! Tu peux pas, t'as pas le droit ! On voulait pas savooooiiiirrrr ! Alors voilà, cette dame, si elle me lit, je ne la salue pas, je ne l'embrasse pas, je la conchie, a gâché mon spectacle ! J'en étais presque à me dire que cela aurait été mieux si j'avais loué l'artiste et si je l'avais fait joué dans mon salon. Un peu dommage quand on sait que les rires normaux dans la salle et les vraies intéractions avec le public, c'est grisant, euphorisant, jouissif... je m'emballe, c'est gênant.

Mais elle n'est pas la seule à gâcher le plaisir ! Il y a aussi ce type qui doit fréquenter tous les cinémas de France, qui entre dans la salle avec son pot de pop corn. Et malgré la faible affluence pour le film décide de s'asseoir... BINGO ! Juste à côté de toi ! Bah oui sinon ce ne serait pas drôle !

Et ce type, on dirait qu'il sait que tu as HORREUR des bruits de bouche ! Pendant les pubs, il mange son pop corn un à un, en essayant d'être discret. Il veut pas griller son pot direct, tu vois. Il veut en garder pour le film. Normal. Mais c'est abominable les gens qui tentent de faire moins de bruit en mangeant. Sachez que c'est limite pire ! On dirait ma voisine de bureau, tiens !

Bref, le film commence et le type peut attaquer pleinement son pot de pop corn à coup de grosses poignées. On dirait que le gars n'a pas bouffé depuis 15 jours, il est sur les dents et il s'est dit :

"Tiens, pour mon premier repas, si je me faisais du pop corn !"

Chacun son choix après tout. Je trouve ça bête. Quand tu sais que tu pourrais manger une bonne frite cuite au gras de bœuf, une entrecôte, un sandwich au pâté, un claquos ou une grosse salade avec plein de trucs trop bons dedans. Enfin bon, le gars avait envie/besoin de manger du pop corn. Le monde est triste.

Alors comme faut pas me faire chier, moi je lui lance des regards noirs en me disant secrètement qu'il va 1) changer de place 2) arrêter de manger et les garder pour plus tard mais... NON. Il n'en a rien à foutre. Tout simplement. Et comme ce gars, n'aime pas gâcher, il n'en perdra pas une miette et finira son pot en se le renversant directement dans la bouche. Mais quel porc, sérieux ! Et les gens, vous savez vous tenir ou pas ? Vous ne vous faites pas à manger chez vous, comment ça se passe ?

Parfois, j'imagine qu'au beau milieu d'une séance, je me lève en furie et tape dans son pot de pop corn pour le faire valser en lui criant que ça suffit #lhystérique et que j'ai payé ma carte de ciné 10 balles parce NON je n'ai pas de CE qui me la fait à moitié prix et que comme tout le monde, j'ai le droit à ma tranquillité pendant le film ou alors qu'à la fin du film, je me tourne vers lui pour lui signifier à quel point il a gâché mon film avant de lui cracher dessus. Bon je sais que dans les faits, je ne le ferai jamais. Déjà parce que je ne sais pas cracher.

Bref le pop corn au ciné, en plus d'être dégueu, de devoir être payé en 10 fois sans frais, et de n'avoir aucune valeur nutritionnelle, c'est l'enfer ! Tu vois comme je suis pleine d'arguments !

Remarque, il y a une autre fille qui m'énerve au cinéma. C'est celle qui est venue avec ses copines et, pleine d'assurance dû à l'effet de groupe, se permet de parler dans le normal dans la salle de ciné, de répondre au téléphone, de lire ses sms à voix haute. Enfin, je ne sais pas les gars, c'est comme si je rentrais à poil dans une église, ça se fait pas ! Je vous jure, elle vient toujours aux mêmes séances que moi. C'est étrange mais j'ai l'impression que ça ne fait chier que moi dans la salle ! Ou alors vous, les autres gens, vous aimez le bruit ! On n'a pas la même conception du cinéma ! Je viens au cinéma pour me projeter dans un film, un grand écran, du bon son... Pas pour être polluée de façon sonore avec le pop corn ou les histoires de langue d'une prostipute en devenir.

Et pourtant... Pourtant... Je continue d'aller au cinéma. Je continue d'aller voir des spectacles. Parce que j'adore ça mais faut bien l'avouer : l'enfer, c'est les autres !

Tu ne trouves pas ?

 

*Photo People in car par Mike Mandel