Aujourd'hui, je suis lasse. Vraiment lasse.

C'est un coup de gueule inutile, je sais. Mais j'ai envie d'écrire cette rage, peut-être dans l'espoir de m'en débarrasser. Vous savez que mon poids et moi, c'est un peu "je t'aime, moi non plus !" ?  Et bien aujourd'hui, j'en ai marre de devoir faire attention tout le temps, d'être "condamnée" à devoir faire attention. En permanence. Je sais, je n'y pourrais rien changer. C'est physiologique/morphologique : j'ai tendance à prendre vite du poids. Je sais que si je mange un Twix dans la semaine, je vais le payer.

Mais tout simplement : c'est INJUSTE.

C'est nul de se comparer aux autres mais c'est mon billet ras-le-bol alors je vais le faire et vous n'en direz rien, OK ?

Franc_ois_Dourlen5

C'est injuste de voir que :

- Ma voisine au bureau mange sous mon nez - bruits inclus de la merde à longueur de journée : un Kit-kat au petit déj', des biscuits au chocolat à midi, ses ongles, un Kinder Bueno dans l'aprem, qu'elle se vante de se faire 3 Mac Do dans la semaine... Quelle hygiène de vie, me direz-vous ! Et elle se plaint quand la il n'y a plus de taille 36 en magasin.

- Je suis entourée de nanas qui ne font aucun sport, qui mangent plus que moi, plus gras, qui boivent quand elles en ont envie et qui ne prennent pas un gramme sur la balance ou, PIRE, qui maigrissent.

 

C'est injuste de voir que :

- Je mange ma gamelle, seule, le midi quand tous les copains sont à la cantine, juste pour manger équilibré, savoir que j'ai dans mon assiette et ne pas être tentée par les frites-moins-grasses-que-les-pâtes.

- Je fais 4 à 5 séances de sport par semaine et j'essaye de ne pas y déroger. Et j'adore ça parce que ça me fait aussi du bien dans la tête, il y a des jours où j'ai juste envie de ne rien faire, de rentrer chez moi et d'hiberner devant une bonne série Netflix.

- Quand on va voir des copains, j'arrive toujours avec mon soft et mes carottes/tzatziki pour essayer de ne pas trop boire/malbouffer en semaine.

- J'arrive toujours la dernière parce que justement je vais au sport avant et je me prends des réflexions parce que "je peux bien rater une fois !"

- Ces soirs là, où je pourrais regarder une série, chiller avec mon mec, voir des copines, geeker sur l'ordi... je les passe à cuisiner pour le soir un repas sain et équilibré, et un repas pour ma gamelle saine et équilibrée du lendemain.

- Je culpabilise au moindre écart raclette, restau... et qu'il faut toujours chercher à compenser ensuite.

- La seule réponse qu'on apporte à mon problème  c'est que SOIT je fais mal, SOIT je ne fais toujours pas assez d'efforts.

Et que mon cul ne cesse de gonfler. Et que ma balance ne fait aucun effort. Je suis fatiguée de tout ça ! FATIGUÉE.

Franc_ois_Dourlen3

Alors oui, le week-end je me fais plaisir : je fais la fête, je mange de temps en temps en dehors de la maison... Mais bon, c'est une vie sans plaisir qu'il faut s'infliger pour être mince ? Je ne me donne pas 1 an pour tout envoyer valser ! D'ailleurs, je cherche pas la mincitude absolue, je sais que je suis une fille "en formes". Juste si on pouvait arrêter l'escalade du poids.

Tu vois si je me faisait 3 fastfoods dans la semaine, que je me ruais sur les chips tous les soirs ou que j'adoptais le régime de ma voisine de bureau, je comprendrais de grapiller des kilos chaque semaine. Mais là... Même pas un peu d'espoir !

J'aime la viande, j'aime la pôtate, j'aime la bonne bière. J'ai appris à les manger/boire avec raison parce que c'est comme ça, faut faire attention. Je ne fais pas de régime, je mène ma vie pour allier équilibre et plaisir. J'en suis contente parce que je me sens bien, j'ai une vie sociale riche et je sais bien que tout n'est pas que physique.  L'esprit est plus léger, le taux de cholestérol aussi. Mais voilà. Il y a des jours où c'est dur. Le moral est bas. Quand les résultats ne sont pas là, c'est décourageant. On a l'impression que tout ce qui semble naturel, se transforme en efforts insurmontables. Que tout ça ne sert à rien.

Moi aussi, j'aimerais passer une soirée où je sais que cet apéro là, ne va pas me "coûter" ensuite.

J'aimerais bien me faire une semaine sans aucun sport.

J'aimerais bien me faire une session shoppping au lieu d'un 10km,

J'aimerais bien rentrer dans des fringues 1 taille en dessous parce que j'ai bu 3 verres de vin...

Et quand, par dessus tout, j'ai une copine mince et qui ne fait pas de sport qui me dit qu'elle en a marre de cette mode de "courir" et du bien-être, du healthy, que c'est hypocrite à fond...  Je vois rouge et j'explose !

Il m'arrive souvent de craquer. Je suis épuisée de tout ça. C'est tellement injuste #calimero ! J'ai l'impression que je peux encore en faire 2 fois plus quoique niveau temps on va être short, je pense, ça ne sera jamais assez ! Voilà. Je voulais juste le dire.

Bref demain ça ira mieux et je repartirai du bon pied. I hope so !

Je vous laisse : je vais arpenter Pinterest pour me trouver des nouvelles idées de recettes.

 

*Photos François Dourlen