Ca y est !

Je crois que nous y sommes ! Après 6 mois de préparatifs et de recherches de la meilleure poutine à Montréal sur les internets, on va bientôt décoller pour le Canada. J'attends ça depuis des semaines et des semaines : j'ai fait ma liste de bagages il y a 5 semaines on ne rigole pas avec l'organisation, OK ?, j'ai fini mes tutos pour avoir l'accent canadien 6 mois, c'est long pour partir en voyage, fallait bien que je m'occuppe l'esprit, j'ai regroupé mes bonnes adresses et mes petits plans sur un même carnet....

Cinematic_New_York_by_Stijn_Hoekstra3_copie

A la veille du départ, je réalise que :

- Les valises ne sont pas faites,

- Il nous manque encore du matos de camping,

- Je ne parviens pas à mettre la main sur ce fucking pardon passeport.

MAIS TOUT VA BIEN, OK ?

J'ai 24 heures pour régler les derniers petits détails si on peut appeler ça des détails en me demandant si les plateaux repas dans l'avion seront bons où s'il vaut pas mieux que je remplisse mon sac à dos de Ben & Nuts salés biscuit croustillant, cacahuète à l'intérieur, les meilleurs. Je vais prendre le temps d'y réfléchir. Bon, faudrait pas, qu'un énième collègue me dise encore une fois :

"Le frère de mon cousin est déjà allé à Vancouver" Qui s'en fout ? ou que "En 1997, quand j'y étais, il y avait un super petit café rue Sainte Catherine, vas-y, c'est dément !"

De toute façon, les gens n'ont pas arrêté de me dire qu'il fallait que j'aille dans ce café aux pâtisseries en forme de caca, que je devais leur dédicacer ma première poutine ou que je devais absolument manger ce cheesecake sur bâton. A 10$ la part, ça fait cher le bâton ! Les gars, on ne part pas 10 ans mais juste 3 semaines au cas où vous l'auriez oublié !

Victor (Newman), quant à lieu est plutôt inquiet, car il n'a pas pensé à acheter de l'immodium à la pharmacie et que, c'est obligé qu'il se paye une chiasse là bas. Classe, mon chéri, vraiment très classe ! Je n'ai pas osé lui dire qu'on ne partait pas en Afrique noire ou au plus profond des plaines mongoles et que la différence de nourriture ne lui causerait sans doute pas de choc gastrique. Mais comme je cherchais désespérément après ma pilule j'étais pourtant sûre de l'avoir mise dans la trousse, j'ai préféré la fermer. En cherchant ma pilule, j'ai retrouvé un coupe-ongle sous le lit, 3 pièces de 20 cents dans le canapé et une trousse de toilette que je n'avais jamais vidée après son séjour OUPS !.  J'ai estimé y avoir gagné au change. Faudra juste m'expliquer comment créer un contraceptif avec une paire de mini ciseaux, de la monnaie et des coton-tiges sales.


Alors au lieu de penser à ce que j'aurais éventuellement oublié parce que OUI, on oublie TOUJOURS quelque chose ! j'ai préféré me détendre devant un ultime épisode des Reines du Shopping où Christina criait à tout va qu'il fallait "secouer les cocos". J'ai fini par me demander si elle parlait bien à la candidate ou si Victor ne lui aurait pas fait une demande spéciale en ce jour. De toute façon, même si j'ai oublie mon pull bleu chéri, c'est pas ça qui va empêcher les ours de venir nous bouffer en pleine nuit parce qu'on aura oublié d'enlever les Ben & Nuts du sac à dos et de les foutre dans l'arbre comme demandé par les gardes forestiers.

DU COUP, quitte à voir une dernière fois mes amis avec mes 4 membres et ma tête sur les épaules, je les ai rassemblés au café d'en bas pour une voire 5-6 bière(s) histoire de laisser une belle dernière image de moi sur cette Terre, celle d'une nana complètement psychotique rongée par l'angoisse d'aller observer du baleineau et se faire démasquer par un Québecois sur mon faux accent. Un jour, je vous ferai l'accent chinois, vous comprendrez !

L'urgence avant tout : débrancher le cerveau et se laisser aller !
Allez à bientôt tout le monde.
Pluie de paillettes sur les vacances !

*photo Cinematic New York by Stijn Hoekstra