Un petit sujet nudité en ce temps d'été ! C'était une chose qu'on avait, avec une copine, sur notre liste des choses à faire avant 30 ans : le TOPLESS ! Pas facile de passer à l'acte ! Accepter de se dénuder, accepter d'être vues parce qu'on n'empêchera jamais les yeux baladeurs, trouver le lieu adéquat c'est sûr que c'est pas sur ma côte Normande avec toute ma famille autour que je vais le pratiquer, n'offusquer personne... Et bien, on l'a fait !

_Jimmy_Marble

Quand j'y pense, c'est tout de même marrant d'avoir mis ça sur ma liste. Le topless, ne m'a jamais spécialement attiré, ce n'était pas une envie cachée depuis toujours et je trouvais même àa un peu vulgairo-prétentieux quand je voyais des nanas en faire comme ça à tout va !

Nous avons profité d'un séjour en Italie  à 2, entre filles, pour se lancer. On en a parlé dans l'avion à l'aller, en se disant que c'était le moment ou jamais. Nous étions déterminées, ce qui étaient un peu moins le cas quand on est arrivées sur la plage.

Lors de notre premier jour de plage, nous étions un peu intimidées par la tâche qui nous attendait. Nous avons trouvé une plage quasiment désertique en ce mois de septembre tant mieux, ça fait toujours moins d'yeux ! Nous avons installé nos serviettes. Nous avons enlevé nos robes d'été et nous sommes allongées sur le ventre. Audacieuses mais pas téméraires, les gonz !

Qu'on se le dise : ce sont les 5 premières minutes qui sont les plus difficiles car il faut... oser ! Croyez-moi : en culotte, on se sent nues et incroyablement vulnérables. N'avez vous jamais rêvé d'aller à l'école nue ? Bah... voilà !

Et puis, quand on sent qu'on crâme derrière les jambes, on se tourne, on change de côté et c'est parti. En fermant les yeux, on oublie vite que l'on était à moitié nues sur la plage. Je vous avoue que l'on remettait quand même notre maillot pour la baignade. C'est drôle comme debout, on assume moins ! Au fil des jours, on s'est petit à petit détendues jusqu'à ce que ça devienne banal pour nous.

Alors oui, on sent bien quelques regards sur nous et pas que des hommes ! mais cela n'avait pas l'air de choquer plus que ça. Faut dire, on se mettait toujours au même endroit sur cette plageounette pas très fréquentée : dans le fond, personne derrière, quelques petits groupes devant, on était bien en retrait et pas d'enfants. Les conditions parfaites en somme ! Cela nous a fait rire parce que, TOUS LES JOURS, il y avait le même groupe de petits vieux qui venaient à la plage, eux aussi, toujours au même endroit. Régulièrement dans la journée, les hommes du groupe nous mataient il n'y a pas d'autres mots. Ah ça, ils devaient kiffer les petits seins pas fripés : une vraie cure de jouvence !

On a su dans la semaine que, le topless c'était très français en Italie. Oui, mesdames, nous avons cette réputation là ! Pourtant, je n'ai pas l'impression, à regarder les plages françaises, que nous vivons à oilpé mais bon... Il paraît aussi que nous somme sales. Ou que les Portugais sont poilus ah, ça c'est vrai, par contre... A la fin de la semaine, on arrivait décontractées à la plage, on enlevait notre maillot debout sans problème, sans complexe. Dans le petit village, j'avais un peu l'impression qu'on était devenues les 2 nanas qui font seins-nus. Si ça nous gênait ? Pas du tout.

Est-ce que l'on a été embêtées ? Il y a un jour où je n'ai pas été très à l'aise. Il y a un homme plutôt jeune qui est arrivé sur la plage et qui a posé sa serviette pas très loin de nous je vous rappelle que la plage est quasiment vide, c'est comme quand tu es dans un métro vide et qu'une personne monte et s'asseoit juste à côté de toi, ça agace ! Il nous regardait un peu et est allé se baigner avec une trique d'enfer ! J'en fais part à ma copine qui n'avait pas l'air plus que cela surprise. Quand le jeune homme sort de l'eau, il a continué à nous regarder avec insistance et est reparti au bout d'une heure avec une attitude chelou. Come s'il hésitait à venir nous voir...

Alors, est-ce que je le referai ? J'ai trouvé l'expérience agréable et pas prise de tête. J'aurais sans doute plus de mal à le faire sur une plage bondée avec des enfants et, pire, des adolescents. J'ai trouvé que ça aide aussi à s'assumer et à se sentir à l'aise dans ses pompes tongs. Et puis, entre nous, j'ai pas eu les seins translucides pendant 8 mois l'année suivante donc c'était encore mieux ! Donc oui, selon le contexte, le cadre et les accompagnants, je serais partante pour recommencer !

N'oubliez pas, si jamais vous voulez vous lancer aussi, la crème solaire ! Les nich-niches n'ont pas pour habitude d'être exposés !

Et toi, tu as déjà fait du top less ? Tu en penses quoi ?

  *Photo Jimmy Marble