Alors que, l'autre jour, je vous disais que je ne me voyais pas comme une pure écolo, je suis quand même attentive à mon environnement à mon échelle. A la maison, je trie, j'essaye d'acheter dès que je peux chez des producteurs locaux, je réduis mes déchets et demande à Mon-Mec de se moucher dans un seul mouchoir plutôt que d'en prendre 3 d'un coup, j'offre toujours une seconde vie aux fringues. Récemment, je me suis aussi posée la question de ce que je pouvais faire au travail pour être un peu plus écolo enfin... je me suis posée la question... Façon de parler ! J'ai juste réagi quand j'ai vu ma chef réimprimer son dossier de 60 pages parcequ'il n'était pas sorti en couleurs la première fois ! Alors, je suis une bonne élève puisque il y en a beaucoup que je faisais naturellement.

Manu_Fauque_avec_un_Huawei2

☼ Je limite mes impressions

AHEM ! Pas facile quand on travaille dans l'impression justement ! D'ailleurs, j'ai toujours mon petit coeur qui se tord dans tous les sens quand je vois que mes collègues impriment et réimpriment dans tous les sens alors qu'à mon avis, on pourrait réduire au moins de 30% les impressions au quotidien dans mon service. Parfois, j'essaye de faire passer le message, en disant par exemple, à Mumu, qu'imprimer un mail avec une adresse postale, ça n'a pas beaucoup d'intérêt surtout vu la place que ça prend sur une feuille et qu'au lieu de cela, en utilisant ce qu'on appelle communément un stylo, elle pourrait éviter de gaspiller.

Quand j'écris mes textes, je fais également attention à imprimer Recto/Verso quand je dois vraiment les imprimer et parfois même, 2 pages par page.

                          ☼ Rien ne se jette, tout se transforme

C'est pour cela que quand nous avons fini d'étaler nos catalogues sur le mur et que chaque page a été imprimée environ 10 fois pendant la construction du catalogue - je te laisse imaginer, je récupère ces pages pour en faire du papier brouillon. On a toujours besoin d'un morceau de papier qui traîne sur le bureau pour écrire un RDV ou une adresse postale #clindoeil, ne pas oublier de faire une tâche ou de laisser un message sur un autre bureau. Alors, après avoir récupéré toutes les pages, je les découpe en 4 et j'en fais un tas près de mon ordinateur que je puisse atteindre facilement  dès que j'en ai besoin pour noter l'adresse de Mumu, par exemple. Vous constaterez vite que les post-its ne sont que du luxe.

                      ☼ On n'en a pas fini avec le brouillon

Et pour aller encore plus loin, quand j'ai vraiment beaucoup de papier à disposition, je me fais des cahiers à base d'anciennes feuilles imprimées. Je les relie ensuite dans le bureau de la secrétaire. Et voilà, le travail ! J'ai un cahier tout neuf enfin presque !

 

☼ Mon ordi a un sommeil sain et réparateur

Le soir, en partant, j'éteins TOUJOURS complètement mon ordi. Ainsi, on ne consomme pas d'énergie pour rien. Cela aurait été encore mieux d'avoir une multiprise pour la couper et ne rien consommer du tout.

 

☼ Profiter de la lumière naturelle

A la maison comme au boulot, ça m'ulcère toujours de voir une lumière allumée dans une pièce quand personne n'y est. "C'est pas Versailles, hein !" Alors quand j'estime qu'il fait assez jour dans la pièce, on file éteindre la lumière, surtout que nous avons de grandes fenêtres de chaque côté du bureau. C'est plus agréable de travailler à la lumière du jour, non ?

 

                         ☼ Et idem pour le chauffage

C'est un réflexe qui se prend le matin devant le dressing. En hiver, je m'habille un poil plus chaudement, histoire de ne pas surchauffer le bureau au boulot et de traficoter le radiateur à longueur de journée. Ainsi, il fait une température moyenne et saine toute la journée ! Si j'ai trop chaud, j'enlève un pull et la nature n'en aura rien à secouer. Et au cas où, j'oublie de mettre un pull le matin, j'en ai caché un dans le placard du bureau. Il est moche mais il me tient compagnie quand j'ai un frisson.

 

☼ Recyclage, reclyclage, recyclage...

A l'initiative de mon entreprise et j'en suis drôlement fière, nous avons à disposition chacun une poubelle pour recycler le papier autre alternative à ce qu'on disait plus haut. A l'entrée de chaque open space ou salle commune, nous avons également à disposition des poubelles de recyclage pour les gobelets en plastique de la machine à café à défaut d'avoir une vraie cafetière avec des vraies tasses.

 

☼ Réflexe : pas de plastique.

Histoire de ne pas nous laisser nous assécher, l'entreprise a mis en place des fontaines à eau et des gobelets en plastique. Au lieu de céder à la facilité de prendre un gobelet en plastique à chaque soif, j'ai plutôt investi dans une gourde durable que je remplis tous les matins. Pas d'excuse : il y en a partout en ce moment ! La mienne est crooooo zoulie !

 

Alors voilà, je n'estime pas changer le monde avec mes 3 pauvres gestes quotidiens mais, en écologie, on dit souvent que si on s'y met tous un peu, ça change les choses. Il y a d'autres gestes que j'aurais aimé faire au boulot comme par exemple, utiliser un mode brouillon pour les impressions qui n'existe malheureusement pas sur mon imprimante ou aller au bureau en vélo même si ce n'est pas possible vu la distance.

As-tu des idées de choses que je pourrais faire en plus ?

Et toi, au bureau tu te sens un peu concernée ?

*Photo Manu Fauque avec un Huawei2