C'est la CA-TA ! Un vrai fiasco jamais entendu dans l'histoire du régime !

Pour que vous compreniez à quel point ça me rend folle, j'ai fait des petits calculs. J'ai perdu en 15 loooonnnggguuueesss semaines  1,4 kilos au total soit le poids que je faisais à la S2 - si j'avais su que je pouvais m'arrêter là. Such a shame ! C'est risible, franchement. Depuis, la S2, je n'ai cessé de prendre, perdre, perdre, prendre, prendre... Oh pas grand chose à chaque fois, mais suffisament pour vous dire qu'en gros, en 15 semaines... J'ai stagné, quoi !

Rendez-vous compte : à 20 euros le mois, si je ramène le prix du régime au kilos, ça nous donne du 57 euros le kilo perdu. Pire que le foie gras ! Sachant que je souhaite en perdre 7, on arrive à 400 euros de régime et, toujours selon mes calculs, j'aurais perdu mes kilos dans 75 semaines, ce qui nous amène à... Avril 2018.

Crois-moi, je ne paierai pas jusque là sans résultat.

Aujoud'hui, avec ce billet, je compte bien faire le point pour comprendre pourquoi cela ne fonctionne pas et aussi faire déculpabiliser toutes ces autres nanas pour qui ça n'a pas marché non plus. Vous savez quoi ? Rien de grave ! Ce n'est peut-être pas la formule qu'il vous faut tout simplement. On voit toujours les blogueuses qui ont réussi et jamais celles qui laissent tomber Croyez moi elles sont des milliers dans l'ombre à se taire ! Et pourtant...

Isabella_Giancarlo3

Reprenons depuis le début

J'ai commencé Weight Watcher en Septembre 2016, après les vacances, histoire de retrouver ma petite ligne et de me sentir juste en accord avec moi-même. Je me faisais une joie de m'alléger un peu, d'être mieux dans mes Nike et de ressortir mes anciennes fringues que j'avais déjà ressorties en fait. J'avais dans l'idée de perdre 7-8 kilos suite à une année de laisser-aller, peut-être plus, peut-être moins. Fortement encouragée par ma potasse Chacha du blog EMG qui est une warrior du Smartpoints et au vue des prouesses de Maman Bavarde, je m'étais dit que ça prendre "Allez 2-3 mois tout au plus." Force est de constater que 4 mois plus tard, Weight Watcher et moi, c'est le gros fail de l'année !

Pourquoi, selon moi, ça ne marche pas :

Soyons lucides, la base du régime fonctionne, c'est juste moi qui ne vais pas dans le même sens. Si j'y réfléchis bien, voici quelques facteurs qui n'ont pas aidé attention ! je ne me cherche pas d'excuse :

- Déjà, je triche sur les points. Ca n'aide pas c'est sûr ! Mais pour moi : mon casse-croûte vaut toujours moins que ce qui est indiqué sur l'appli et puis je suis toujours persuadée que ma bière est moins forte que la réalité et coûte donc moins cher en points. Faut dire, quand tu demandes à Mon-mec de t'acheter des yaourts nature et qu'il revient avec des Gervita à 6 points le pot et encore sans le sucre ! ça te plombe déjà une journée. Bon, effectivement, si je triche sur les points, je fausse déjà le principe.

- Dès que je saute partout - appelle ma mère - fait une annonce dans le journal - dis crie hurle partout que j'ai perdu 1 kilo, Mon-Mec m'achète des chocolats liégeois à 18 000 points le pot pour me féliciter. Je ne sais pas encore gérer le fait d'avoir des produits interdits ou déconseillés dans le frigo. Pour moi, tout ce qui est chez moi, se mange même les poignées de porte.

- J'ai à peu près arrêté de fumer récemment. Outre les quelques fringales que j'ai eues pour compenser mes envies, je trouve que ça fait beaucoup de combats d'un coup. Honnêtement, est ce vraiment futé de tout mener de front en même temps ?

- Mon point faible ? La gourmandise ! J'ai parfois envie d'une douceur riche en points après le repas quand ce n'est pas d'un paquet de bonbons entier voire d'un paquet de chips.

- Je fais déjà beaucoup de sport et n'ai pas un emploi du temps qui me permette, à ce jour, d'en faire encore plus. Mon corps ne sort donc pas beaucoup de sa zone de confort.

- Et puis, soyons honnête : on sous-estime souvent la force de persuasion d'un Snickers face à... 1 pomme !

- Mon inconscient est peut-être juste moins motivé qu'en 2013.

- J'ai toujours eu les chiffres en horreur : devoir compter ce que je bouffe, c'est juste la fin du monde pour moi. #blague

Alors, comment je me sens ?

Il y a des jours où je me sens comme une vache, d'autres où je me sens Jessica Alba version slave et encore d'autres, où je me sens juste bien. Les pesées hebdomadaires influent beaucoup sur ce ressenti. Savoir que "je fais attention" pour ne pas dire que je suis au régime, me permet quand même d'être moins à cran sur mon physique, de savoir qu'il va se transformer c'est ça, ouais ! et de moins me comparer aux autres. Weight Watcher me permet également de me rendre compte de ce que je mange et de pointer du doigt mon problème depuis toujours : le grignotage. Et quand il m'arrive de baisser les bras pour une soirée je me dis que je suis épuisée de me battre pour tout : évolution professionnelle, arrêter de fumer, perte de poids alors que d'autres n'ont pas à lutter contre aucun de ces problèmes.

Il y a des fois où je me sens nulle de chez nulle parce que Weight Watcher, ça semble tellement facile et que, comme par hasard, je suis la seule greluche au monde à ne pas y arriver !

Chaque semaine, il y a la pesée. Chaque semaine, je retrouve un élan de motivation énorme pour m'y remettre à fond ou, au contraire, je désespère un peu de devoir encore subir des privations pour atteindre mon but. Je sais qu'on a rien sans rien mais pour moi devoir réduire le nombre de sorties avec les copains = apéros ou devoir manger différemment que Mon-mec, ce sont des privations. Arrêtons de jouer avec les mots !

Certains jours, je me dis que la formule Weight Watcher n'est pas faite pour moi tout simplement, qu'il me faut plus un accompagnement et une écoute d'un professionnel que de me lancer alone, tout schuss, les yeux bandés, dans ce genre d'aventure. Petite précision : je ne vais pas aux réunions, je ne m'y sens pas à mon aise.

Alors, pourquoi continuer ?

J'ai trèèèsss envie de vous répondre "J'sais pas !" mais si je me contentais de ça, je n'en ferais pas un article ! Je pense que je continue car j'ai encore la flamme en moi qui me dit que c'est possible, que je vais avoir le déclic et les bonnes armes pour y arriver. Quoiqu'il en soit, je ne continuerai pas 6 mois de plus si je n'ai pas plus de résultat. Au final, ce serait beaucoup trop frustrant qu'autre chose, non ? Qui sait... Peut-être que cet article va m'ouvrir les yeux et me lancera sur la piste de la perte de poids pour de bon !

Alors peut-être que toi là, derrière ton écran, tu te sens nulle de pas avoir réussi ton régime Weight Watcher, une sous-merde même parce que tu n'es pas comme les filles de la télé, des magazines, ou des beaux blogs beauté. Il faut foutre un bon gros coup de pied dans ta culpabilité. Alors oui, tu y es peut-être pour quelque chose donne moi ces barres chocolatées ! j'ai dit donne-moi ça ! mais il y a sûrement, quelque part, une formule rééquilibrage alimentaire/régime qui t'attend, tapie dans l'ombre. Ne perds pas espoir : je suis sûre que toi aussi ta flamme est encore allumée ! Remotivons nous ! Remontons à cheval la tête haute ! Le combat n'est pas fini ! Et n'oublie jamais que, même s'il est important de bien se sentir dans ses grolles et que ça passe par la perte de poids, il n'y a pas que le physique dans la vie ! y'a le sexe aussi !

*Photo Isabelle Giancarlo