Ca fait quelque temps que j'y pense. J'avais besoin de vous en parler. En tout cas, je me dis que cela ne peut pas vous faire de mal. Au pire, vous vous en fichez, au mieux vous, adhérez. Alors voilà... Je trouve que tout autour de moi j'inclus la famille, les amis, les collègues et même vous, vous faites preuve d'un négativisme à toute épreuve.

Par là, je veux dire que le matin, j'entre dans ma voiture et les actualités sont grises.

Au boulot, les collègues rabachent à longueur de journée que tout est fait pour nous entuber dans cette boîte.

En rentrant, ma pote râle parce que le bar est trop loin.

Quand je me connecte à Facebook, je lis pas mal de vos pseudos qui manquent outrageusement de soleil : votre vie est nulle, vous êtes incomprises, les gens sont des fachos....
WOW ! STOP ! Si la vie était facile, ça se saurait. Si le quotidien était tout rose ça se saurait. C'est à chacun de se battre pour mettre un peu plus de lumière tous les jours ! Pourquoi retenir ta grosse dernière facture alors que la boulangère t'a offert un pain au chocolat ? Pourquoi se plaindre de la météo alors que tu vas rejoindre tes potes ? Pourquoi traiter ton réveil de salopard alors que tu vas avoir des bisous au réveil ?

Guen_Fiore_3

*Guen Fiore

Je sais que l'actualité politico-socio-terroriste a aussi joué à instaurer un climat plus tendu, moins jovial, plus lourd. Je sais que ça m'arrive aussi parfois de pousser ma gueulante, de râler si peuuuuu, de traiter mon réveil d'escroc... Mais sérieusement, si on faisait un effort pour moins se prendre la tête au quotidien et essayer de voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide, de voir la vie en rose ?

Cela ne vous fait peut-être pas grand chose ce manque de positivité... En ce qui me concerne, c'est pesant. Je suis vraiment usée. J'ai toujours été de nature à plus me laisser bouffer par les émotions que les autres. Je prends tout à coeur. Et parfois même, ça m'angoisse. C'est pourquoi, je redouble souvent d'efforts pour renverser la balance et, croyez-moi, ça tient à trois fois rien. Une question de volonté. D'avoir envie d'être heureux, tout simplement.

Selon moi, la théorie du négativisme vous embarque automatiquement à broyer du noir. Le tout est d'en prendre conscience pour s'en sortir. Certes, c'est loin d'être simple mais, essayer, ça ne peut que vous apporter des ondes positives. Et au pire du pire du pire, vous êtes heureux. Moi je dis : ça se tente ! Après, parfois, je me demande si certains d'entre vous n'aime pas ça, se plaindre et se faire plaindre . C'est un autre sujet dans lequel je ne préfère par rentrer tellement je le trouve ridicule !

Alors pour commencer à être heureux à positiver, il y a quelques petits exercices quotidiens facilement applicables.

1. A chaque fois qu'une zone d'ombre s'abat sur moi, je m'efforce de trouver un point positif à cette histoire ou de trouver un autre point positif à ma journée et de rester focus dessus. Je relativise, en somme.

Exemple : Effectivement, c'est chiant que ma voiture soit en panne, je vais avoir beaucoup de frais. Le point positif, ça me fait une journée off aujourd'hui. Quitte à ne pas pouvoir aller bosser, je vais prendre du temps pour moi : un bon gros bain, un bagel au café du coin et même un ciné ensuite.

2. Le bocal à pensées positives. J'ai vu ça, au passage à 2017 sur Facebook et j'ai trouvé que c'était une excellente idée. Chaque semaine, on marque un évènement positif de la semaine sur un papier que l'on glisse ensuite dans un bocal. A la fin de l'année, on ouvre tous les papiers et on se rend compte que l'année n'était pas si pourrie que ça.

Peut-être qu'on verrait sur la blogosphère des bilans un peu plus instructifs que "Mon mec m'a larguée, la soeur de la voisine de ma cousine est morte, mon chat a fugué, les nounous sont toutes des teup..." Il peut également être ouvert en cas de gros coup de blues. D'ailleurs, j'ai commencé le mien illico-presto !

Capture_d_e_cran_2017_01_05_a__13

*Photo Inspiration Déco

3. Avoir des projets ! Avez-vous remarqué que l'on s'accroche beaucoup aux dates importantes de l'année pendant les périodes un peu morose ? Attendre, monter ou faire vivre un projet, personnellement, ça permet au temps de passer plus vite et ça remplit mon quotidien.

Depuis Septembre, j'attends mon anniversaire en Novembre. Depuis le lendemain de mon anniversaire, j'attends Noël et Nouvel an. Maintenant que c'est fini, c'est vrai que mon prochain projet est mon départ en vacances fin aout. Beaucoup trop loin pour positiver ! En attendant, j'ai déjà commencé à organiser quelques week-end à l'étranger ou à la mer d'ici là, j'ai proposé à Mon-Mec d'organiser notre crémaillère pour faire une fiesta d'enfer... Je ponctue mon année de dates phare !

4. Soyez un messager de l'amour ! Passer une vie sans aimer et sans être aimé, ce n'est pas possible. Ne me dites pas le contraire, vous faites du mauvais esprit ! Il y a forcément des gens autour de vous qui tiennent à vous et des personnes à qui vous tenez. Alors faites le savoir !

Je suis toujours la première à laisser traîner un petit "Je t'aime" pour Mon-Mec sur le tableau dans la cuisine avant de partir bosser. Comme il se lève plus tard le con, il part avec son petit message en tête et si ça peut l'empêcher d'aller voir ailleurs... Et puis, j'ai mes copains aussi dont je ne voudrais pas me séparer. Avec mon noyau dur, nous avons une conversation What's app pour s'organiser des sorties. Régulièrement, je glisse un petit

Je viens d'une famille où ne disait pas "Je t'aime" par pudeur. Avec mon caractère émotif de Caliméro, j'ose le dire : ça m'a manqué. Aujourd'hui, je rattrape le temps perdu. Parce que tout le monde a besoin d'entendre qu'il est aimé.

 

Jean_Andre__et_le_tatoueur_Tarik__aka_The_Crayoner_3

*Photo Jean André et le tatoueur Tarik (aka the Crayonneur)

 

5. Parler de façon positive. Evitez donc les formules avec des négations. Ainsi, vous véhiculez de meilleures ondes. C'est ce que l'on nous apprend en premier lieu en communication. En plus de celà, vous deviendrez de plus en plus une personne optimiste à vous exprimer de façon positive.

Vous aurez plus d'impact à dire "Ce serait super si tu pouvais m'aider à faire le ménage" que "Pinaise, j'en ai marre, tu ne fous jamais rien, tu n'en glandes pas une, c'est toujours moi qui fais le ménage ?".

Je crois que vous avez saisi le concept. Alors ? J'avais raison ? C'est plutôt facile à mettre en place. On ne vivra jamais dans un monde à paillettes mais si on arrive à en colorier quelques recoins en rose, on sera tous gagnants.

Alors ? On s'y met ? Et vous, des astuces pour mettre des paillettes ?