J'ai même eu 2 stagiaires. Enfin t'enflamme pas ! J'ai eu 2 stagiaires d'observation, pas des stagiaires qui peuvent m'être utiles. J'ai eu 2 stagiaires qui connaissaient une meuf de ma boîte et c'est tombé sur moi. Deux stagiaires qui en ont rien a foutre de mon métier en plus. Et ce, pendant 1 semaine. C'est super long une semaine à me regarder bosser. Surtout 1 semaine à me regarder faire mes achats de Noël sur Amazon. MAIS... ne partons pas sur des aprioris. Elles ont mal choisi leur semaine, que veux-tu que je te dise ?

Frederique_Daubal4

Bon évidemment, cet article n'a rien à voir avec le fait que je suis jalouse de ne plus être la plus jeune de la boîte, hein ! J'ai eu ce statut pendant 4 ans et aujourd'hui, quand je compte rien que les CDD/CDI plus jeunes que moi, je me dis que j'ai pris un rude coup de vieux. Mais passons... Je peux encore me dire que l'essentiel, c'est que je n'ai pas encore 30 ans. Et puis à 30 ans, faudra que je trouve autre chose. Du Xanax, par exemple.

Elles sont donc arrivées un lundi matin. Qui connaît ma passion pour le lundi ? Levez le doigt ! Oui vous là bas au fond ?  J'ai commencé par leur proposer de leur payer un café de MA poche évidemment me suis vraiment faite avoir, moi ! et je me suis dit qu'on n'était pas sortis de la berge quand l'une m'a dit avec son appareil dentaire "J'aime pas le café, je veux bien un Nesquik !" Ahem !

Je leur ai donc présenté chaque personne de la société que l'on a croisée tout en précisant leur fonction. J'ai joué à la perverse en leur mettant un coup de press' : "Prenez des notes, je vous interroge à la fin de la journée !" Genre la meuf, elle cache sa jalousie de la jeunesse en imposant son autorité ! Véridique : il y en a une qui a sorti son bloc note et qui a écrit : "Christine - Acheteuse, Romuald - Préparteur de commandes...". Aucun humour ! La semaine va être longue...

En arrivant dans le bureau, on a fait un petit topo sur le service l'heure de ma/mes pause(s), celle du goûter, celle où j'aime bien avoir un café sur mon bureau...   J'ai commencé à leur montrer aussi ma routine quotidienne j'enlève mon manteau, j'ouvre mes mails, je fais un chronodrive, je raconte le film de la veille... Elles vont avoir un fucking rapport de stage ! Au bout d'une heure, j'ai fini de leur parler de mon métier. J'étais prête à les renvoyer chez elles après leur avoir demandé si elles étaient contentes de leur stage quand elles m'on signifié que ça devait durer 1 semaine ! Purée, qu'est ce que je vais en faire ???

J'ai un peu été surprise quand j'ai bougonné dans mon coin "Purée, ces bureaux où on ne voit jamais rien !" Et là, les deux, dans un élan de fayottage se sont levées pour aller allumer la lumière. Là, j'ai cru que ça allait être cool d'avoir des stagiaires.

Ensuite, j'ai cherché sur quelle mission je pouvais les mettre. La première m'a dit : "Vas-y donne nous un truc je suis super forte en informatique !" Genre, la meuf, elle a cru que j'allais lui lâcher un vrai doss ? Meuf, tu es en 4ème ! Donc, je leur demande de me faire un Power point basique pour une présentation, puisqu'elles sont si fortes en informatique, mais sans les transitions papillon, hein ? Je le vois venir le power-point de fillette. Une fois devant leur poste, je les entends glousser. Et notamment numéro 1 demander à numero 2 de quel bahut elle vient.
"Je viens de Bretagne, moi !"

"Attends, je suis trop nulle en géographie, la Bretagne, c'est à la mer ?"

Oui, on va dire ça. Numéro 2, aussi éffarée que moi par la réponse de sa collègue, m'interrompt et me demande :

"Paula, je ne comprends pas là, dans le tableau. C'est quoi un plaid ?"

Ah ok. Finalement, il n'y en a pas une pour rattraper l'autre. Bon, c'est pas grave. Au bout de 2 heures, numéro 1 a fini par avouer qu'elle ne savait pas faire un Power Point et, par "forte en informatique", elle pensait plûtot aux réseaux sociaux. Bah oui !!! Bah oui !!!! Fais des études de Social manager et on en reparle dans 10 ans, d'accord ?

Frederique_Daubal2

Le lendemain, je me suis levée en me disant que, quand même, on était que mardi et que la semaine allait être longue. Surtout quand je suis arrivée et que j'ai vu mes 2 stagiaires, déjà là, leur chaise déjà plantée devant mon poste, prêtes à épier mes faits et gestes. Donc toute la matinée, elles ont scruté mon écran. Même pas eu le temps d'aller changer de tampon, dis donc ! J'ai même eu peur d'écrire un sms à Mon-mec, de peur qu'elles scrutent mon écran de téléphone aussi. Laisse tomber Mon-Mec a cru qu'on était au bord de la rupture ou que j'avais eu un accident !

Le midi finit enfin par arriver. Stagiaire n°1 part se chercher un sandwich tandis que je propose à n°2 de se joindre à nous à la cafet pour le déjeuner.

"C'est gentil mais je vais rester bosser ici et manger devant mon ordinateur !"

Mais c'est qu'elle fait du zèle, celle-ci ! Bon, j'ai été vachement impressionnée par ma stagiaire ça, c'est de la stagiaire de championne ! Give me five ! même si je me suis quand même demandé ce qu'elle allait faire comme "travail" puisqu'elle n'avait rien à faire mais bon... Du coup, quand je suis revenue, j'ai été vachement déçue de la voir glousser devant des sketchs de Kev Adams qui hurlaient dans tout le bureau.

"Tu veux savoir quand tu trouveras l'amour ? Envoie amour B.I.T.E au 7 12 13."

HI-LA-RANT !

Je devrais peut-être prévenir ses parents de se méfier quand leur fille leur dit qu'elle va faire ses devoirs.

L'aprem continue. Stagiaire n° 1 est derrière l'écran qui est en face de moi. Pendant que je travaille, je l'entends croquer sa sucette à pleines dents. Vous savez pourtant que j'ai horreur de ça, non ??????? J'ai cru que j'allais pleurer, je ne comprenais pas pourquoi on m'infligeait ça à moi !

Le mercredi, j'ai cru que j'allais creuser un trou pour m'enterrer vivante dedans quand le DG qu'elle n'avait pas encore vue  a posé une question à satgiaire n° 2 et qu'elle lui a répondu nonchalamment : "Euh... c'est à l'autre, là bas !" en parlant d'une collègue. J'ai donc dû la prendre à part, pour lui expliquer ce qui se faisait, ou pas dans une entreprise et quand on a un doute concernant une hiérarchie, on redouble de respect. Et, qu'en l'occurrence, elle pouvait toujours redoubler de respect dans tous les cas car... ELLE N'ÉTAIT QU'UNE STAGIAIRE DE 4ème. Elles vont finir par me rendre chèvre ces stagiaires ! Bèèèèèèèèè ! #expressiondeieuv

Une collègue, toujours prête à me sortir d'un mauvais coup, a proposé de les emmener assister à une séance photo de nos produits pour que je puisse avancer sur mes dossiers cette semaine là. Alors quand je les ai entendu se dire :

"Tu te rends compte, on va faire un shooting photo ! Tu as déjà posé, toi ?"

Oh mince, je crois que j'ai une mannequin dans mon équipe en plus d'un ingénieur en informatique !

Finalement, même si, ces stages ont été rudes jusqu'au bout de la semaine, mes stagiaires chéries ont réuni leur maigre argent de poche pour m'acheter une boîte de chocolats. Promis, c'est pas moi Weight Watcher ! C'est elles ! Et puis je me suis rappelée que j'avais été ado un jour et que j'avais dû être la stagiaire relou de quelqu'un aussi. J'ai presque eu de l'émotion en les voyant partir. Et puis...

A la question : "On pourra revenir l'année prochaine si on a un autre stage ?", je lui ai répondu "Oui on verra, je crois que j'ai gymnastique ce jour là. Mais en attendant, ferme ton manteau, mets ta cagoule et révise ta géographie !"

 

*Photos Frédérique Daubal