A l'aube de nos 1 an, on a vécu un truc pas donné à tous les couples : on ne s'est pas vus pendant un mois. Sacrée étape dans notre relation, j'vous le dis ! Ca été dur, ça été émotionnellement dur mais on a passé cette épreuve, on a gravi les marches ensemble, il m'attendait à l'arrivée, me tendant la main. Enfin, en réalité, c'est plutôt moi qui l'attendait sur le quai de la gare.

 

Ben_Lamberty_2

Alors, sans dispute, sans cris, sans pleurs, comment avons-nous fait pour faire un break ?

On a chacun décidé de partir en vacances loin, très loin, chacun de notre côté. Concrètement, lui avec des potes, et moi avec les miens. Le projet était très excitant pour chacun : on allait voir des endroits de dingues, des gens nouveaux, goûter des plats surprenants, faires des activités peu communes donner le bain à un éléphant, c'est peu commun, on est d'accord ?. Et puis un beau jour, j'ai réalisé que Mon-Mec s'en allait quelques jours plus tard, et là, j'ai balisé : mais qu'est-ce que je vais faire sans lui ?

Dans les faits, comment ça s'est passé ?

Dans les faits, on a chacun kiffé notre voyage. Les couleurs, les paysages, les plages du Sri Lanka pour moi et les décors paradisiaques de la Polynésie pour lui. Clairement, pas de doute sur nos choix respectifs. Nous avons chacun pleinement profité mais très vite les petits messages de "Tu me manques" coeur coeur love sont arrivés. Clairement, on s'est rendu compte qu'on ne s'était pas plantés en se choisissant mutuellement et on en est chacun arrivé à la même conclusion : on a envie de faire des projets ensemble cette fois-ci. C'est bête mais même si je m'éclatais à faire des trucs de dingue, il y a des moment où s'il avait pu être là pour voir le rocher à Sigiriya ou se prendre les même vagues que moi la bouche ouverte, ça m'aurait éclatée !

Comment étaient les retrouvailles ?

Euh... ça ne vous regarde pas il me semble....

Je suis revenue en terre connue 2 jours avant lui. Et là, ça a été pire que tout... Je m'étais tellement conditionnée à le voir à la fin du voyage que quand je suis rentrée dans mon appartement vide et rangé, j'ai cru déprimer. J'ai donc fait passer le temps comme j'ai pu. J'ai dormi, j'ai vu papa et maman, j'ai vu les copains, j'ai dit "non, il rentre lundi" au moins 3 milliards de fois... et d'un coup, on était lundi. Sur mon 31 et mes talons de tepu, je suis allée à la gare, la boule au ventre. En réalité, j'avais pas vu qu'il y avait un trou dans ma jupe et je n'avais pas prévu que je marcherais pas hyper à l'aise avec ces chaussures. J'étais stressée comme le premier RDV. Je ne me souvenais même plus du goût de ses bisous ! Et s'il ne m'aimait plus. Evidemment, je suis arrivée au moins 20 minutes en avance. J'ai fait les cent milliards de pas avant d'entendre la petite voix dire que son train arriverait à 11h55 voie 3. Comme une dératée, j'y suis allée, je marchais à contre courant dans la foule avant de voir sa petite bouille bronzée tout au bout du quai. Il était laaaaaaaaa ! Soyez fiers de moi, je n'ai pas pleuré. ... Enfin, presque pas. Entre nos récits, nos calins à n'en plus finir, je t'avais bien dit que ça ne te regardait pas, ses siestes du décalage horaire, nos longs déjeuners à s'empiffrer de tout ce qui nous avait manqué... J'ai retrouvé un Mon-Mec encore plus amoureux qu'avant le départ. Ca c'est juste un moment de pur kiff !

Ben_Lamberty_

Qu'est ce que ça nous a appris ?

Que les foulards ne sentent plus le parfum au bout d'1 semaine.

Que se manquer un peu, ça renforce vachement les liens. La complicité. L'amour aussi.

Que ça nous a ouvert la porte à plein de projets... ensemble !

Et si c'était à refaire ?

NOOONNN !

C'était bien une fois mais quand même, maintenant, on aimerait bien prendre du bon temps ensemble ;-)

Et vous, c'était bien les vacances ?

Tu as déjà vécu ce genre d'expérience ?

*Photos Ben Lamberty