Je n'ai jamais aimé jeter mes fringues : sauf quand ma veste avait décidé de déteindre sur ma chemise préférée. "On a tout essayé, désolé, on ne peut plus rien faire pour elle..." En période de grand tri, j'ai toujours préféré mettre mes vêtements dans des associations et/ou faire des braderies/brocantes pour essayer de les vendre. Ca met un peu de gras dans les légumes, comme on dit.

L'ot' fois, alors que je réalisais que je ne portais plus certaines de mes belles pièces, je me disais que c'était dommage de les avoir portées si peu, qu'elles soient en si bon état et qu'elle ne puissent pas faire d'autres heureuses. C'est décidé, au lieu de tout balancer du premier coup, je vais m'arranger pour arrondir mes fins de mois. Vinted, c'est un vide-dressing en ligne sur lequel on peut se rhabiller pour la saison pour pas cher et revendre ses fringues et ses accessoires en toute facilité.

Alors j'ai vidé les placards : les robes, les chaussures, les sacs, les pulls, les bijoux... Tous ce dont je suis sûre que je ne remettrai plus jamais. J'ai bien versé 2-3 larmes parce que, selon les dires de mon mec, je suis un gros bébé genre ! alors que c'est juste que je suis attachée à mes appartenances.Je le sais pourtant : c'est pour le bien de mon dressing et je sais qu'après j'y verrai plus clair.

National_Geographic__Giuseppe_Cabras

J'ai tout pris en photo. Sous tous les angles. J'ai supprimé les photos au lieu de les copier. J'ai dit "pinaise !" et  j'ai dû tout recommencer. Quelques mots clés bien choisis, des prix fixés avec raison pour ma part, j'ai tout mis vraiment pas cher car plus que de l'argent, j'ai besoin de tout liquider et vite !, et me voilà devenue une vraie Vintie ! Une fois mes vêtements en ligne, j'ai bien tenté de faire F5 toutes les 3 secondes pour vérifier que je n'avais pas vendu ma petite robe ou mon top bleu. Mais non. C'est mon mec qui m'a extirpée de ma chaise de bureau pour aller prendre l'air. N'importe quoi !

Tout est allé très vite. J'ai bouclé ma première vente en à peine 2 jours. J'ai imprimé le bordereau Mondial Relay et suis allée déposer le colis en passant devant mon fleuriste. Tellement simple ! Et vous connaissez ma passion pour la Poste ?  Je trouve ça trop génial de ne pas devoir y passer. Crise d'angoisse rien que d'y penser. D'aileurs, je n'aurais pas mis mes vêtements en vente sur Vinted si cela avait été la seule solution.

Depuis je vends régulièrement. 8 euros par ci, 15 euros par là, 3 euros ici. D'ailleurs, les premiers trucs que j'ai vendus, c'est tous les cadeaux moches qu'on m'avait offerts et que je n'osais pas jeter. De temps à autre, je vide mon porte-monnaie Vinted sur mon compte bancaire et ça me suffit à me donner le smile. Et ça, ça n'a pas de prix. Pour le reste, il y a Mastercard. Et ça tout le monde peut le faire parce qu'on a toute besoin de blé trop d'afffaires. Bon, le problème, c'est que je ne me contente pas de vendre. Et quand tu commences à foutre ton nez dans cet espace shopping géant, cette jungle de la frippe, tu n'en ressors que rarement indemne. Et très vite mes ventes ont permis de financer mes achats.

La paire de Nike de mes rêves d'il y a 2 ans, une autre paire de pompes, un sac, un haut de maillot de bain... Pfffiioouuu ! On ne m'arrête plus ! Dans mon malheur, je me dis que ce sont des achats coups de coeur et que si j'avais dû acheter ça plein pot dans les magasins, je n'aurais sans doute plus de rein  aujourd'hui. J'estime mes gains  50-70% d'économie. Pas négligeable. Je ne vous parlerai pas de ce magnifique perfecto jaune moutarde qui me fait de l'oeil depuis 2 semaines et qui siège au top 1 de ma wish-list et qui sera sûrement bientôt sur un cintre chez moi !

Tout est très simple d'utilisation sur le site : on peut faire des offres j'adore marchander un peu comme une braderie en ligne, proposer des remises en main propre, on clique quand on envoie le produit, on clique quand on le reçoit, on peut suivre les copines ou celles qui ont des fringues qui nous intéressent, on évalue les vinties avec qui on a vendu/acheté... C'est relax, quoi !

J'utilise Vinted depuis 2-3 mois et j'en suis encore ravie. Il y a bien une ou deux Vinties qui m'ont pété les roubignoles. Comme celle qui m'a demandé de prendre mon article encore en photo : de face ouvert, de face fermé, de dos ouvert, de dos fermé, de face ouvert avec capuche, de dos fermé avec capuche et les doigts dans le nez... Tout ça pour me dire que comme je ne voulais pas procéder à un échange, elle ne le prenait pas. OK. No stress, j'ai le time, j'ai que ça à faire. Mais ça que ce soit en braderie ou en vide-dressing, on en trouve partout des pète-culs pète-fesses !

Le pire dans tout ça, c'est que chaque matin en m'habillant, je trouve encore des tas de trucs à vendre. Mais ça ne se vide donc jamais !!!

Et toi, tu fais quoi des fringues que tu ne veux plus ?

 

*Photo National Géographic de Giuseppe Cabras