Le plus dur quand tu rentres de vacances n'est pas de reprendre le boulot, non, non ni même de réenfiler des pantalons et des chaussures fermées quoique... mais c'est bien de se dire qu'on a retrouvé ses chers collègues. C'est marrant comme en une toute-pitite semaine de vacances, on a tendance à oublier. Au moins, on se remet vite dans le bain !

Alors aujourd'hui, j'ai décidé de vous donner des nouvelles de mes collègues. Tu sais ces collègues adorables enfin, qui savent l'être... parfois... et pleins de ressources pour faire passer la journée ou qui ont le don de jouer avec tes nerfs.

 

Florian Beaudenon 5

Alors commençons par Mumu, la fameuse ! qui n'hésite jamais nan, franchement jamais à répéter 36 fois de suite sa vanne qu'elle avait auto-jugé bonne jusqu'à ce que tu réagisses ou qui, chaque jour, invite l'intégralité de l'open space à regarder les 36 dernières photos de son chien là, il venait de faire caca, là il rentrait du jardin, là de profil à 156° et là à 220, dingue, non ?. J'en suis parfois au bord de la crise de panique, prête à m'arracher le pelage en demandant à Dieu "comment voulez-vous que j'avance avec ça ?".

Je vous présente ensuite Jenn qui ne prononce jamais les mots anglais de la bonne manière. C'est un peu dur quand on sait que nos produits ont tous des noms anglais. Ainsi "Beloved" devient "Bélovaid" et "States" devient "Stataisse". Heureusement, elle est de bonne composition et fait des efforts pour parler l'anglais correctement. Rendez-vous compte : l'autre jour, elle a regardé "Get a pants" à la télé. Pour ceux qui ne connaissent pas le film, tapez plutôt Guet apens dans Google.

On a traversé un moment de grande difficulté dernièrement dans cette colocation qu'est notre open space. On a bien cru qu'on s'en sortirait jamais. Enfin, surtout moi... J'ai bien cru mourir de dépression. J'ai même commencé à me sentir partir mais mon collègue m'a attrapée par le bras, m'a regardée dans les yeux en me jurant que ça allait bien se passer. 3 ménopausées dans la bureau montent une bande pour imposer leurs envies au reste du monde. Ainsi, elles décident qui peut ouvrir sa fenêtre pour pas que tout s'envole dans le bureau, à quel angle, si tu as le droit d'avoir un ventilateur ou pas. L'hiver ? Ne m'en parlez pas ! Elles crèvent de chaud et quand il fait -15, il faut ouvrir les fenêtres en grand pour réguler leur température quitte à ce que tu choppes la grippe. Ca c'est pas grave ! Ca a discuté, le ton est monté et c'est devenu la guéguerre mondiale. Dès que quelqu'un quittait le bureau, un autre passait à l'attaque. Il en profitait pour ouvrir/fermer sa fenêtre. Oui, oui, ce genre d'attaque.  Il y a quand même des conflits qui méritent d'être menés, non ? Ca commence à faire des clans et tout... Je te jure ! On s'est même lancés des élastiques.

Passons maintenant à Sophie, notre miss Météo préférée si,si, c'est son intitulé de poste, celle que l'on a rebaptisée Sophie Dhéliat, celle la même qui m'avait demandé comment on écrivait "VIP",  qui a tourné en boucle la semaine passée autour d'un sujet crucial : le montant d'une prime que l'on n'aura jamais et ce qu'elle aurait pu en faire. Soit. Cela doit être son côté maso qui ressort ! Perso, moi, je préfère éviter de m'imaginer sur une plage en maillot de bain au mois de février alors que je sais très bien que c'est que du vent du Nord.

Notre fabuleux Pigeon du Gorafi il croit toujours qu'un mec a été retrouvé mort et en décomposition avancée dans le Fort Boyard a décidé que poser 36 demi journées cette semaine était indispensable. Pour vous dire, le patron a été surpris de découvrir qu'il bossait à plein temps, en fait.

Et enfin, nous avons Angèle qui illumine pour de vrai mes journées avec ses fausses phrases qui ne veulent rien dire ! Faut la comprendre, sérieux, les gars, sa fille est dans un nouveau groupe au collège, faut juste qu'elle "cherche à prendre ses empreintes" avant de se faire des nouvelles copines. "Tu voulais dire prendre ses marques, non ? Ah ouais... c'est ça... Je me disais bien... !" Elle ne manque pas non plus de nous faire une blagounette aussi drôle que celles de Mumu et de la rater totalement en se gourant de mot : "quand je serai en vacances, ça va vous faire un trou !" Oui, c'est ça Angèle : tu vas nous manquer ! Elle est gentiiilllleeee !

Et puis, c'est bien avec mes collègues, on peut vraiment avoir des discussions sérieuses, de fond, créer le débat sur l'actualité, la politique, toussa-toussa... PARCE QUE EVIDEMMENT ON EST D'ACCORD SUR TOUT, hein, oui évidemment ! Et Angèle ne manque pas d'ajouter d'ailleurs son petit grain de sel : elle a des idées sur les façons de faire de la Police. Quand il y a une attaque terroriste, au lieu de tirer dans le tas, la police devrait envoyer un trône en éclaireur. Bah ouais, normal un trône, quoi ! "Tu parles d'une chaise volante, Angèle ?". "Bah non, du petit robot qui vole !". Je crois que nous avons un petit génie dans la salle, que personne ne bouge !

Voilà, vous avez eu des nouvelles de mes collègues. Comme vous le voyez, ils sont très en forme et moi je suis LÉGÈREMENT fatiguée même en revenant de vacances. Je vous laisse mais... promis, je prends des notes !

*Photo Florian Beaudenon