Depuis que lui et moi, on se connaît : on parle beaucoup de bouffe. Je crois que c'est parce que je suis une grosse viandarde qu'il est tombé amoureux de moi. Même si je préfère dire que c'est pour ma beauté évidente là, c'est le moment où je vous rappelle que j'avais les cheveux gras quand on s'est rencontrés. Lui comme moi, on aime faire attention à notre alimentation MAIS on aime aussi beaucoup manger. LES PROBLEMES. On en parle souvent. Et si on rejoint sur beaucoup de points, il y a quand même des différences. Déjà, Môssieur ne mange pas de fromage ! Je ne savais même pas que c'était possible... mais je ne peux rien dire je ne mange rien qui vienne de la mer... N'en parlons pas plus longtemps, je suis à deux doigts de me mettre à pleurer. Sujet sensible entre nous.

En revanche, j'ai dû lui avouer, un jour qu'il me proposait des sushis, que je n'étais pas fan, mais genre pas fan du tout, de la cuisine asiatique en général. Une occasion à fêter se présente. Il décide de me faire une surprise et de m'emmener au restaurant. C'est pas tous les jours qu'on me fait ce genre de surprise un jour j'aurais peut-être le droit au bouquet de fleurs, comme ça, sans raison alors crois-moi, je me suis dépoilée de partout, j'ai mis THE robe, j'ai même changé de culotte pour l'occasion. S'pour dire...

Lui, il aime faire des surprises mais... il ne sait pas tenir sa langue. C'est comme un enfant, il ne tient plus en place. Et même si je ne demande rien, il finit toujours par lâcher des indices en oubliant sa subtilité au vestiaire. C'est du genre à te demander si tu aimes les sensations fortes alors que tu es en voiture pour un week-end surprise. Je te laisse deviner : on est allés dans un parc d'attractions...

Et bien figure toi qu'avec tous ses indices lancés dans la journée au bazooka, j'ai deviné qu'on allait manger thaï. C'est une blague ??? On va au restaurant ? Pour manger Thaï ? Mais..  mais... Thaï, c'est asiatique, non ? Qu'est-ce qu'il n'a pas compris dans "je n'aime pas la cuisine asiatique ?".

D'un côté, je n'allais pas en rajouter une couche, c'est quand même adorable de m'emmener manger à l'extérieur. Mais quand même ! Je lui avais dit. Puis, moi, je vais au restaurant pour manger des pôtates chauvine ! et pas de la citronelle et du bouillon ! Ni une, ni deux, je demandais conseil au près de Chacha. Je ne veux pas le froisser. En même temps, je vais pas savourer la surprise. Et puis, si c'est nul, j'aurais peut-être envie de lui offrir un volant à moumoute pour son anniv plutôt que les pompes trops stylées qu'il a vues. Qui sait... Chacha m'a dit de lui dire pour, je cite, "éviter le drame". Je ne vois pas DU TOUT de quoi elle parle...

"Chou... J'ai quelque chose à te dire... Je pensais t'en avoir déjà parlé mais...

- Quoi ? T'es enceinte ?

- Surtout pas ! vomi

- Non mais... C'est à propos de ce soir...

- ...

- J'ai cru comprendre que tu m'emmenais au Thaï mais tu sais, j'aime pas ça... "

Là, on est TOUS d'accord, il aurait pu dire avec une ribambelle de violons derrière et un violoncelle, j'aime bien le violoncelle :

"Mais voyons ma chérie-belle, je ne t'emmène pas manger Thaï. Tu sais bien que ce soir, je t'emmène manger gras, de la pomme frite à foison, une bonne grosse pièce de boeuf...."

Non, non, il a préféré me dire :

- Je sais !

- #lenfoiré

- Je sais que tu n'aimes pas la cuisine asiatique mais je te PROMETS que ce restaurant Thaïlandais est super bon et je suis certain que tu adoreras !"

Oulà, ça commence à faire beaucoup de certitudes tout ça... Je décide de lui faire confiance même si en moi, c'est comme si on m'avait dit :

"Paula, on va à Disney... ... ... mais on ne montera dans AUCUN manège."

J'avais presque plus trop trop envie d'y aller. Parce que si je n'aimais pas, j'aurais été obligée de lui dire que c'était bon quand même avec une tête qui dit le contraire. Comme je suis un peu garce promis, je fais pas exprès, j'ai finalement pas mis ma plus belle robe. J'ai mis que ma 2ème préférée. Même s'il n'y a vu que du feu, c'était une façon pour moi d'exprimer mon mécontentement sans déclencher une guerre mondiale. Tu vois, je prends sur moi quand même !

Bref, nous sommes allés manger au restaurant Thaïlandais avec des murs oranges et des petits chats en plastique qui bougent leur patte comme pour faire coucou...C'était très angoissant ! J'ai perdu 3L de transpiration en regardant la carte parce que j'ai bien cru que je ne pourrais jamais prendre une décision.

Ils nous ont apporté l'apéro avec des chips à la crevette. Ca commençait TRES MAL ! J'aurais dû partir en courant.

Finalement, mon plat, et croyez-moi, ça m'arrache la gueule de le dire n'était pas mauvais du tout. Il y a toujours un truc que je n'aime pas dans ce genre de cuisine même si je ne pourrais exprimer clairement ce que c'est. Quoiqu'il en soit, le plat était bon, lui était aux anges de voir que j'avais réussi à faire un compliment à sa cuisine chérie mais t'emballe pas chéri, on n'ira pas toutes les semaines pour autant et j'ai passé une super soirée avec lui.

En bref, la tragédie de cette soirée au restaurant n'était peut-être pas le restaurant en lui même mais peut-être le dessert en lui même. De l'ananas frais. Que j'ai fait tomber dans le petit pot de sucre chelou déposé dans l'assiette. A mes risques et périls, j'ai compris que ce n'était pas du sucre... mais du piment !

 

Scusi.. Pas de photo dans mon billet aujourd'hui ni dans les prochains...
Suite à un dégât des eaux, l'accès à mon ordinateur est impossible. 
Faudra vous y faire. Pluie de paillettes quand même...