Quand je ferme les yeux très fort, je me souviens de ma mère qui procrastinait toujours pour aller à la Poste. Elle se trouvait des excuses tout le temps du genre "Tiens, on va aller faire un tour à la boucherie plutôt !". J'ai aussi le souvenir de l'y avoir accompagnée et je me souviens déjà de cette loooooooonnnnnggguuuueeeee file d'attente inconditionnelle et immuable. C'est comme si à chaque fois que tu allais à la Poste, ils engagaient des tas de figurants, histoire de te faire croire que c'est the place to be !

Aujourd'hui que je suis adulte, c'est à moi d'aller à la Poste pour mon foyer constitué de... moi. Et franchement, je dois être honnête, je crois que je suis comme ma mère, je préfèrerais aller à la boucherie.

Cette semaine, je devais aller à la Poste pour aller chercher un colis livré en mon absence = livré pendant les heures de bureau = pendant les heures où je bosse = pendant les heures où je ne suis donc JAMAIS à mon domicile.

Lundi, j'ai prévenu ma chef que je quitterai mon poste plus tôt pour aller à la Poste qui ferme tôt. J'ai donc couru, accéléré, re couru tout ça pour retrouver face aux portes fermées de mon bureau de Poste.

Mardi, j'ai prévenu ma chef que je quitterai mon poste plus tôt pour aller à la Poste qui ferme tôt. J'allais devoir encore plus courir car, ayant un RDV juste derrière, le timing se serrait. Je tentais le coup quand même. En arrivant, il me restait 40 minutes avant la fermeture mais seulement 15 avant mon RDV. Je découvrais alors une file d'attente digne d'un jour d'ouverture de Primark. Je suis donc repartie bredouille.

Mercredi, j'ai prévenu ma chef que je quitterai mon poste plus tôt pour aller à la Poste qui ferme tôt. Elle est gentille ma chef. A sa place, je n'aurais pas cru un seul mot de ce que je disais. Elle a toujours dit "oui". J'espère juste qu'elle ne note pas tout ça dans un dossier pour me le ressortir plus tard. J'ai couru très vite parce que suis partie un peu plus tard que d'habitude. Je suis arrivée essouflée devant les portes de la Poste face à un Monsieur qui m'a demandé :

"Que faites-vous Madame ?

- Tu es de la police ou quoi ? Je vais à la Poste, Monsieur.

- C'est fermé.

- Bah il n'est même pas 18h ! Et les portes sont ouvertes !

- C'est fermé pour aujourd'hui pour inventaire" a t'il osé dire en tirant sur sa cigarette.

"Pour inventaire ? Mais vous comptez quoi, les timbres ?"

Par tous les moyens et par tous les arguments, j'ai essayé de récupérer mon colis. J'ai même failli lui montrer ma culotte #preteatout. Il n'a jamais voulu. Il a eu le temps de fumer 3 clopes mais il n'avait pas le temps d'aller jusqu'à l'étagère pour me donner mon paquet. C'est quand même un comble !

poste

Jeudi, je décidais d'y aller sur ma pause déjeuner de 45 minutes car, Ô incroyable, mon bureau de Poste est ouvert entre midi et deux. Bon faut savoir que je bosse à 20 bornes de chez moi mais si c'est l'unique solution pour récupérer le colis qui aurait du être livré chez moi quand j'y étais, je fonce. Ce midi là, derrière 23 personnes et face à du personnel lent, très lent, mais genre très très lent, dans ses gestes, j'ai récupéré mon colis en me tapant 40 bornes et 73 minutes de mon temps. Est-ce normal ?

Cela me rappelle  ce scénarrio de l'an passé où, à l'approche de mon anniv, j'avais 3 avis de passage dans ma boîte aux lettres. J'avais connu à peu près le même parcours du combattant avant d'enfin pouvoir entrer dans un bureau de Poste. Le guichetier était revenu avec un seul colis sur les trois.

"Désolé mais les autres sont dans le bureau de Poste du quartier d'à côté !

- Pardon ?"

Ah bah oui mais j'habite entre 2 bureaux de Poste donc je dépends de 2 bureaux. Vous vous écoutez parler ou pas ? A moins d'habiter AU DESSUS d'un bureau de Poste, TOUT LE MONDE se situe entre 2 bureaux, nan ?

Le pire, c'est que quand je suis arrivée à l'autre bureau de Poste qui, entre nous, a des horaires encore différent du précédent, il y avait une panne d'électricité. Si, si, je te jure ! La poisse à long terme avec moi ! BREF, impossible pour eux de m'ouvrir le rideau de fer. J'ai fait la technique de la fille à bout : j'ai pleuré sur commande. La dame a eu pitié de moi. Au bout de 15 minutes, elle m'a filé mon colis à travers les barreaux de fer. #preteàtout2

As a conclusion, je me pose des questions. Je trouve cela HONTEUX de proposer un service aux particuliers en ayant des horaires de M. et Mme Toutlemonde !

Ils font comment les gens qui bossent pour aller chercher leurs colis ? Est-ce qu'on ne peut pas imaginer également une file SPECIALE pour ceux qui doivent simplement retirer un colis ? Est-ce que les gens qui ne travaillent pas peuvent s'organiser pour aller à la Poste à un autre moment ?

Wala, j'ai vidé mon sac. A part ça, sinon ça va :-)