L'année dernière, j'avais tenté l'expérience du NO BUY pendant un mois. Cela n'avait pas été facile mais j'avais été très contente de moi au terme de l'expérience. 1 an après, qu'est-ce qui a changé ? Est-ce que j'achète encore de manière compulsive ? Comment se portent mes dépenses ? Un reportage de Paula Smack Production.

Souvenez-vous, en Novembre 2014, j’avais l’impression d’être à la limite de l’achat compulsif. Je dépensais des fortunes dans des trucs futiles : une jupe par ci, un sac par là, des pompes par là…La sensation de jeter l'argent par les fenêtres. J'avais un projet de partir en voyage à NYC. Je me demandais surtout à quoi ça rimait ce côté matérialiste et cette frénésie de faire les boutiques en permanence.

Booboo7

Alors aujourd'hui, où en suis-je aujourd'hui ?

Croyez-le ou non, mais je tiens beaucoup mieux mon budget aujourd'hui. Les fins de mois ne commencent plus le 8 du mois. Juste le 20. Hum hum ! C'est déjà ça de gagné ! Je me raisonne beaucoup plus facilement. Je ne vais pas vous mentir : je n'ai pas arrêté le shopping, je suis toujours aussi coquette. Toutefois, je marche plus à l'achat raisonné. Si je craque sur une robe alors que je sais que ce mois-ci ce sont des chaussures dont j'ai besoin, je vais reposer la robe pleurer toutes les larmes de mon corps, me rouler par terre et sortir du magasin. Ca attendra...

Quel plaisir de retomber sur la petite robe quelques semaines plus tard avec une jolie réduction ! Comme quoi, ça vaut parfois le coup d'attendre un peu !

Et quand je vis des périodes avec beaucoup d'imprévus, comme depuis septembre où j'ai dû mal à me remettre à flots entre les réparations de la voiture, les impôts, les vacances... J'arrive à me tenir un budget sur un mois pour reprendre les rênes et repartir du bon pied. C'est drôle mais un an après, en novembre 2015, je me suis imposée un No Buy encore et je ne me suis rien acheté en plaisir parce que c'était un peu critique.

Je compare souvent ça au régime et à la phase de stabilisation. On n'arrête pas de dépenser du jour au lendemain. Il y a encore des craquages, des achats culpabilisants et aussi des achats plaisirs que l'on rattrape d'une autre manière dans le mois.

Si tu veux une bonne nouvelle, grâce aux petites économies que j'ai réussi à faire, j'ai réussi à me prendre un billet d'avion pour NYC. Et ça, crois-moi, c'est la plus belle des récompenses.

 

 

 *Photo Booboo