Cela ne pouvait plus durer ! Je fais du sport deux fois par semaines. Je danse, je shake mon booty,mes boobs, je saute, je tourne, je m’accroupis, je cours… Le problème, c’est que si je m’amuse énormément, je souffre aussi. Oui, lecteur, je souffre. 

Malheureusement, si comme moi, ta poitrine dépasse le bonnet B, tu dois connaître quelques petites gênes à la pratique du sport. Car, vois-tu, on a beau me dire que j’ai une belle poitrine, quand je fais du sport, je l’échangerai volontiers et les yeux fermés contre des mini seins. Car vous, les filles aux poitrines plates, vous avez beau scander que vous aimeriez avoir une  belle paire de loches, vous ne connaissez pas notre douleur. Oui, nous avons mal. Ce n’est pas vous qui subissez le ballottement 2 fois par semaine, ce n’est pas vous qui risquez de vous retrouver avec les seins au niveau des genoux dans quelques paires d’années.  

Alors, bien sûr, j’ai acheté une brassière. Une deuxième plus fashion aussi. Oui parce qu’il ne faut pas être teubé : un soutien gorge classique n’a rien à faire dans une salle de sport : ça soutient beaucoup moins bien. Rien n’y fait : pour être bien maintenue et ne pas avoir l’impression que tu vas te manger un sein dans l’oeil, il faut mettre le prix. Ce que je me refusais à faire jusqu’à présent. Je me suis rendu compte qu’acheter une brassière de sport à 10 euros, si tu es gaulée comme Pamela (je te vends du rêve, là, hein ?), bah ça ne sert à rien, aussi rouge soit la brassière. 

Récemment, je faisais moins bien certains exercices de sport tant la douleur était insupportable. Je préfère garder quelques calories pour moi plutôt que de sentir ma poitrine s’enflammer dans une folle course sauvage. Et crois-moi, faire du sport les deux mains plaquées sur la poitrine en permanence n’est pas une solution non plus. 

Avant de me précipiter chez Décath, je voulais me renseigner un peu sur ce qui se faisait et les caractéristiques d’un BON SOUTIEN-GORGE DE SPORT quitte à vendre un rein pour ça. Voici donc les quelques critères essentiels pour bien choisir votre brassière de sport : 

  1. La matière
  2. Le sport pratiqué
  3. Votre tour de poitrine
  4. Le confort

 

Julien Mauve2

 

Autant de grâce pendant le sport, ça ne s'invente pas !

 

 

 La matière : 

Aujourd’hui, les soutiens-gorge de sport, plus souvent connus sous la forme de brassières (OK, c’est pas ultra sexy mais si vous jouez avec les couleurs, ça peut être fashion !)(Et puis merde, tu crois que des seins qui tombent et des litres de transpiration sont plus glamour qu’un mauvais soutif de sport pour un instant de gloire fashion ?), sont de plus en plus perfectionnés dans les matières. Il y a des tas d’ingénieurs qui, toute le journée, le nez dans les boobs, conçoivent des matières plus aérées et plus intelligentes (oui, oui) qui réagissent à votre pratique du sport. 

Que je m’expliquasse. Désormais, avec des technologies de type Coolmax, la transpiration est facilement évacuée et la brassière ne reste pas humide ; ce qui peut éventuellement t’éviter de rentrer chez toi toute mouillée et donc de prendre froid. De plus, généralement conçue à base d’élasthanne, les brassières de sport apporte une dose d’extensibilité et donc un confort dans le mouvement. 

Le sport pratiqué : 

Vous n’aurez pas besoin du même soutien selon le sport que vous pratiquez. Good news ! Ainsi, si vous pratiquez la marche ou le yoga, plutôt tranquilles dans les secousses, vous pourrez adopter un maintien plutôt léger. Si vous dansez, boxez ou pédalez, préférez un maintien moyen. Enfin, pour le running, le foot ou le tennis, par exemple, où vous êtes sujettes à moult secousses, un grand maintien est nécessaire. 

Votre tour de poitrine : 

Ah bah oui, ne vous imaginez pas qu’entre un 85A et un 110D, vous aurez besoin du même produit ! Bonnets A et B, optez pour une brassière couvrante à tendance aplatissante. Bonnets C & +, votre brassière de sport devra assurer un confort individuel à chacun de vos seins. Ainsi, la brassière devra bien les séparer. 

Le confort : 

Optez pour des brassières avec des bretelles croisées que l’on appelle aussi « dos nageur ». En plus, d’une bonne stabilité, elles ne glissent pas et ne tombent pas en permanence sur vos épaules. 

Pour la question du confort, privilégiez les soutiens-gorge sans couture ou atténuée qui évitent les frottements et donc les démangeaisons. De plus, une matière douce, vous assure un confort d’utilisation hors pair.  

Question prix. Quand on jette un œil sur le site de Décathlon, on peut trouver des produits allant de 10 à 55,95 euros.  

Evidemment, le premier prix, le Dynamic top de Domyos, reste très basique dans ses promesses : bon maintien pour les sports à fort impact et peut se porter seul ou superposé. On comprend vite que, question maintien, on pourra repasser. 

 

feel beautiful

 

Augmentons dans la gamme avec le Feel Beautiful de Domyos à 24,95 euros qui ressemble plus à soutien-gorge qu’à une brassière. Good point ! C’est d’ailleurs le plus sexy de la gamme. En regardant bien le descriptif, il promet une bonne tonification des muscles suspenseurs de la poitrine (comprenez diminue l’affaissement des seins)(quelle horreur ce thème !), réduit de 50% les impacts sur les seins, 2 positions pour les bretelles (dont le fameux modèle croisé) et est sans couture, sans armature et sans compression. Pas sûre encore qu’il soit ma perle rare en terme de maintien ! 

 

shock absorber

 

Enfin, je prendrais l’exemple du Shock Absorber à 39,95 euros dont le nom à lui seul est une promesse. Il atténue à 78% les mouvements de la poitrine, évacue l’humidité, sèche rapidement et ne frotte pas car n’a pas de coutures. Il est peu sexy mais c’est celui qui semble le plus correspondre à mes attentes en terme de maintien. 

 

New premium crossback

 

En allant jeter un œil chez Nike, on trouve une gamme allant de 20 à 65 euros dont les produits sont tous adaptés au sport pratiqué et à votre morphologie. Dans le haut du panier, vous trouverez le Nike Premium Crossback qui assure un maintien optimal dans les sports à impact grâce à un élément de maintien interne très efficace. (Je vous convie à aller voir leur site : vous êtes largement guidés dans votre choix avec leur fiche produit détaillée)

 

supernova racer

 

 

Chez Adidas, l’échelle de prix varie entre 25  et 60 euros. A 40 euros, vous pourrez avoir le Supernova Racer, une brassière au nom redoutable que les commentaires des utilisateurs encensent. Ils parlent d’un excellent soutien en course, en saut…. Et une remarquable aptitude à évacuer la transpiration. 

Chez ces deux dernières marques, on remarque aussi que le design est allié à l’ergonomie : plus facile de jouer la fashion victim avec des couleurs et des motifs tendance tout en bénéficiant d’un mon maintien. Pourquoi choisir ? 

Quoiqu’il en soit, ne laissez plus vos seins prendre le pas sur votre plaisir dans la salle de sport. Vous l’aurez compris, l’un des plus grand secret en terme de brassière, c’est de mettre le prix une bonne fois pour toutes. Il en va de votre confort et de la tonicité de vos seins ! Réfléchissez-y à deux fois ;-)

EPILOGUE : Vous l'aurez compris : avant un investissement, j'aime me renseigner. J'ai appris plein de truc et j'ai même pécho la peur d'avoir les seins qui tombent avant l'âge.Bref, j'ai finalement opté pour cette petite merveille, le Nike X-Back reçu juste à temps pour frimer au cours de sport. Et bien vous savez quoi ? Ca change la vie. Je ne comprends pas comment j'ai fait jusqu'à présent pour ignorer un tel confort pendant la pratique.

 

nike x back

 

*Photo Julien Mauve, Décathlon, Nike, Adidas