Mathy and Fran clip Turn me out de Russ Chimes4

Même deux.

Alors wala, j’ai passé un week-end avec Mona, Keira Hawkins et aussi avec Chacha et Amandine du blog EMG chez Amandine dans une ville tout simplement magnifaïque-ma-chewie.

Je ne vais pas te raconter le week-end en long en large et en travers, ni te dire ce qu’on a fait, ni pourquoi on a rigolé, ni ce qu’on a mangé, encore moins ce qu’on a bu… Je te dis juste que tu fous 4, non 5 nanas (private joke), blogueuses de leur état, dans la même pièce et ça un peu balancé sur la blogo.

Bwef. On en n’est pas là.

Chez EMG, on parle états d’âme mais aussi souvent de beauté.

Je suis pas une lectrice assidue de billets beauté en général parce que je n’y connais rien et que du coup, ça me gonfle vite. Pour moi, une crème hydratante, c’est une crème hydratante et une poudre libre, c’est une poudre qui n’a pas de complexe.

Et puis lire des billets qui te comparent 3 produits de beauté entre lesquels je ne verrais sans doute jamais aucune différence, not for me, steupl !

Bon aussi, une fois, je me suis étouffée avec ma pomme quand j’ai vu une fille mettre 13 euros dans un vernis. Elle a complètement fumé la moquette et l’isolant du plafond ! Il paraît que c'est normal !

La dernière fois, j’étais surprise d’avoir été interviewée pour un topic beauté by Paula sur le blog My Beautys world. Cimer, elle n’allait pas être déçue, la nana. J’ai quand même du googliser les différents types de peaux pour savoir comment était la mienne. D'ailleurs, les EMG ont dit se taper le cul par terre en me voyant arriver. "C'est quoi cette Nana qui débarque le sourcil à moitié épilé, steupl ?"

Et pis bon, le matin, je suis plutôt du genre rapidos. Je ne sortirais pas sans make-up mais c’est plutôt du genre light : soin hydratant, anticerne, poudre, blush, crayon, mascara. Basta. J’ai pas le temps de Mona.

En y réfléchissant, je me dis quelles ont dû me trouver à côté de la plaque avec ma poudre à mon avis trop foncée et mon blush trop rose. Nique.

Alors quand, je suis rentrée dans la salle de bains d’Amandine, je me suis dit « Les bras m’en tombent » (double private joke).

Pas de doute, on est chez une fille à make-up.

Image 3

Image 4

Image 5

 

Des casiers et des casiers remplis de rouges à lèvres, de bases (ah bon ? faut mettre des bases ?), des poudres, des crèmes, des pinceaux (petits, gros, grands, touffus, dégarnis, en biais), des pots magiques, des mascaras, des eyes liner et… Des brosses à dents. 5,6,8, 12 ???

J’ai pensé sur le coup qu’Amandine vivait avec un camp de réfugiés sous le canapé ou qu’elle avait beaucoup de keumés (pute). Que nenni ! Amandine est la seule personne que je connaisse (parce que maintenant je la connais) qui passe au rayon brosses à dents des supermarchés autant de temps que les gamins qui passent au rayon jouets. Ce sont TOUTES ses brosses à dents à elle. Elle traque la moindre innovation ! Parlez lui brosses à dents et invitez-la à dîner un  mercredi soir !

Chez moi, il y a deux mini casiers. Deux boîtes, quoi ! Plutôt sommaire.

Alors quand, on s’est apprêtée à sortir, je suis me suis tartinée la gueule en 5 minutes chrono (lavage de pieds inclus)(bah quoi, on a eu chaud)(suicide). Du coup, j’ai commencé le rosé plus tôt que les autres et j’ai admiré leur préparation de dingue ! Nice !

Chacha, avec un petit pinceau, elle te fait un smoky eye de youf, genre trop net et tout. Alors que toi, quand tu as essayé un jour de mettre de l’ombre à paupières, tu devais être en 5ème D et tu l’as fait au doigt style Bienvenue chez les Apaches !

Mona, elle nous a bluffé en ôtant ses veuch, en les coiffant et en les recasant sur sa tête. Dans le normal. Une Copperfield capillaire !

Ensuite, on a bien compris que Chacha et son lisseur, c’était juste cœur-cœur-love-schnek ! A la vie, à la mort ! Elle a failli se suicider quand l’orage à éclaté et qu’on devait sortir !

Enfin bref, ma vie de make-up, elle ne tenait pas dans une caravane mais dans la même trousse de toilette que ma brosse à dents, mon parfum, mon déo et mes cotons tige.

Alors, j’ai sorti ma longue jupe rouille achetée au marché un peu plus tôt dans l’après-midi. J’ai presque rougi quand Mona  a dit à propos d’une de ses connaissances « Non mais la meuf, elle s’habille au marché et elle vient parler ». Si, tu l’as dit, Mona ! M'en tape, tu as acheté la même en rentrant ! No personnality.

Bref, suis pas prête d’être une blogueuse beauté parce que je ne suis pas belle   je n’ai pas le temps     je n’y connais pas grand chose. Mais j’ai rencontré de chouettes cops qui assurent et qui, visiblement savent de quoi qu’elles causent.

Et puis, mine de rien, ça m’a presque donné envie d’acheter du make-up, plus et plus cher (faut pas déconner avec la qualité, c’est ta peau bébé !). Alors tout n’est peut-être pas fichu…

Et toi, caravane beauté ou minimaliste ?

*Photo Mathy and Fran, clip Turn me out de Russ