Emilie Guelpa pour Fricote Magazine2

On se moque tous des requêtes Google parfois biscornues et qui atterrissent sur notre blog. Franchement, ça fait parfois peur. Pour les besoins de cet article, je suis allée voir celles qui concernaient mon chez moi. Et mon cœur a fait un (triple) bon.

 « Peut-ont maigrir avec la tourista ? »

« Epilateur cire chaude ne se fait plus »

« J’ai tout le temps la bouche ouberte »

Et j’en passe… 

Mais bon, faut arrêter de regarder sans cesse dans l’assiette du voisin. Je me trouve, moi aussi parfois, dans une situation de profond désarroi et Google semble être la seule « personne » à pouvoir m’apporter une solution à mon problème dans ces cas-là. 

Pour exemple, l’autre jour, j’ai tapé :

 

google1

 C'est pas ma faute si avec moi, ça se barre toujours en keyou !

google2

Ouais, le café, c’est pas trop ma tasse de thé.

google 3

 Euh... Ne me toise pas tout de suite. C'est la faute au concours rouge, quelqu’un m’a dit "pénis de chien". J’étais obligée de vérifier, je n’en avais jamais vu. Oh la pucelle !

 

google4Je défie quiconque de taper ceci dans Google Images et de manger des spaghettis pendant plus de 10 secondes sans régurgiter en regardant les résultats.

 

google5

Parfois, il m'arrive d'être au bout du rouleau.

 

google6

Oui, bon, il y a forcément des trucs à éliminer.

 

google7

 C'est donc possible, je n'en reviens toujours pas...

google8

 Héhé, c'est qu'ils me manquent terriblement !

 

google8

Je ne tiens plus, j’ai hâte, je saute partout. Je vais pouvoir créer un événement sur Facebook. Les soirées pinard-frometon vont pouvoir reprendre !!

 

Alors, je me dis que j’ai beau me moquer de celui qui a la bouche ouberte tout le temps (en même temps, il y a de quoi, non ?), à mon avis, certaines de mes requêtes doivent être la risée de caféïnophiles, de cohonophiles, de blogueuses cuisine émérites et de bobos au programme du dimanche après-midi bien rempli, même en Bretagne.

 

Et toi, tu tapes quoi dans Google ?

*Photo Emilie Guelpa pour Fricote Magazine