Queen-Bee-waxing-chat

 

Parlons peu, parlons épilation !

Tu vas peut-être me bouhifier mais je ne vais pas chez l’esthéticienne pour m’arracher le poil. Je me suis promis d’essayer (un jour)(quand je n'aurais pas piscine). Parce que faut pas mourir bête et pour une fois ça pourrait être bien fait. Si c’est pour devoir subir les conversations de salon de coiffure avec une nana penchée sur tes jambes ou ton entrejambe, no thank-you, quoi !

Il paraît que je ne suis pas hyper poilue.  C’est vrai, je suis blonde donc déjà, ça se voit moins et j’ai le système pileux assez cordial.

Mais j’avoue que par ces temps durs de célibat, je suis moins à cran sur l’épilation. L’autre fois, quand j’ai réalisé que je pouvais faire un shampooing/coupe/brushing à mes demies jambes, je me suis résolue à m’épiler.

Je m’apprêtais donc à préparer le matériel à savoir mes bandelettes et mon pot de cire chaude mais celui-ci est resté littéralement collé à l’étagère de la salle de bains. Oui parce que je dois bien avouer que l’épilation à la cire chaude, ça se finit toujours en carnage. J’en fous toujours partout, je me brûle, il reste encore de la cire à des endroits et ce, même après la douche… Tu n’es jamais restée collée à ton jean, toi après une épilation ?

Et puis, je me suis souviendue subitement que cet été, une copine m’avait fait découvrir des petites bandelettes de cire froide à réchauffer d’un frottement énergique des mains. C’était rapide, efficace et ça pouvait même se transporter facilement. 

En enlevant les premiers poils, je me suis dit que vraiment 1) soit on m’a mentie toute ma vie et en fait je suis un ogre du poil ou 2) ils ne fournissent pas beaucoup de bandelettes dans la boîte pour pouvoir assurer les deux gambettes. 

Bon, ça, c’était AVANT que je ne comprenne que sur chaque bandelette, il n’y a pas de bande de protection, il s’agit bien de deux bandelettes collées ensemble pour deux fois plus de poils enlevés. Fail. 

Bref. Les poils s’enlèvent comme les mouches tombent dans le pot de confiture. C’est magique et je tombe amoureuse de cette technique malgré le gâchis des premières bandelettes. 

Et puis à la fin, tu as même une sorte de lingette style rince-doigt comme quand tu manges des wings au restaurant que tu te passes sur ta peau toute lisse et qui fleure bon le citron. Bon, je passerai sur le fait que visiblement je suis salement allergique à ce machin vu la couleur de mes jambes et les démangeaisons qui sont arrivées ensuite. Mais ce n’est rien à côté de la sensation de légèreté et de bonnasse attitude quand tu enfiles ton jean après. 

Je sais, vous allez me demander quel est le concept du jean après l’épilation ? Tu veux vraiment que je te montre quel temps il fait encore ici ? Parce que ça va vite te calmer. Au moins, je peux ressortir les shorts pyjamas sans pouvoir faire des scoubidous avec mes poils et me dire chaque jour qu’il faudrait y songer. 

C’est quand même à ce moment précis que je remarque que quelques poils me narguent encore d’avoir résister à la super bandelette. Ah les salauds ! Les rois du rodéo, c’est eux ! Ils sont restés accrochés jusqu'au bout. 

Au moment de tout ranger, de replier la serviette qui t’a servie de tapis, de jeter les bandelettes usagées du bac à bandelettes, tu fais tomber ce dernier et bien sûr, il y a UNE bandelette qui reste accrochée au plancher. Damn ! Y a plus qu’à gratter ! 

Bref, l’épilation cire chaude/cire froide, c’est toujours une aventure épique chez moi. Et je me dis qu’il vaudrait peut-être mieux que je passe entre les mains d’une esthéticienne à qui aucun poil ne résisterait, qui me parlerait du prix du beurre pendant que je retiendrais mes larmes et qui me donnerait un bonbon à la fin parce que j’ai été sage.

Et toi, tu le vis comment l'épilation ?