bluntcard2

 

Ouais, ouais, ouais, les listes, c’est un peu mon dada. Et pas que pour les courses. Tant pis si je passe pour une tocarde.

En plus de l’agenda, du carnet de notes, du carnet d’idées, j’ai aussi dans mon sac un carnet spécial listes de courses (maintenant, j’ai même une application sur mon smart phone pour ça) et un carnet de listes tout court.

Dedans, j’ai des listes...

...des différentes choses à faire dans la journée,
...des trucs dont j’aurais éventuellement besoin d’acheter quand j’aurais le budget,
...une to-do list (c’est plus beau en anglais) pour le blog,
...une liste des bouquins à acheter,
...une liste des choses à emmener en voyage, en week-end, en séminaire aussi,
...une liste des musiques à rajouter à la playlist,
...une liste de gens à recontacter pour le boulot ou même des études pour aller se faire une bouffe.

Et cela ne s’arrête pas là.

Au boulot aussi. Au début de la journée, je commence à lister sur un brouillon les missions à faire dans la journée classées par ordre d’importance avec des chiffres, des puces, des sous-puces et tout, hein ! Je te jure. Mon écran est entouré de post-it qui disent « Appeler Antoinette pour CF15 »,« vérif imprimeur OK », « bouffe avec Josi », « pause à 15 h »… (ouais, parce que sinon, je ne pense pas à prendre de pauses)(en même temps, parfois, ma pause c'est tous les jours).

Attends, on ne sait JAMAIS. Imagine, un beau jour (parce qu’il fera beau ce jour-là), je me lève en étant amnésique. Bon, pas genre « je ne sais plus qui je suis » mais genre, « j’ai oublié tout ce qu’on m’a dit la veille sur ce que je devais faire le lendemain »... Là, tu te dis "Quand bien même..." (j'adore cette expression)(et j'ai peu l'occasion de la placer), "Tu es amnésique, tu es amnésique, c'est tout. Tu as oublié. Mais ce n'est pas ta faute. Il a dû t'arriver quelque chose de grave pour que cela arrive. On ne t'envoudra pas, tu sais".

Ah bah non ! Désolée. Ca ne se passe pas comme ça dans la caboche de Paula. Ca m'angoisse totalement !!

Je serais bien contente  d’arriver et de ne pas perdre un temps fou à essayer de me souvenir, à essayer de joindre les personnes qui auraient pu me dire quelque chose ou risquer de prendre un savon parce que je n’ai pas traité tel dossier. Ca s’appelle la fiabilité et la réactivité, ça, Môssieur !

Petite, quand arrivaient les vacances scolaires, je commençais par lister tous les devoirs que j’avais à faire avant de les répartir de façon méthodique sur les 15 jours qui m’étaient alloués pour le repos. Je faisaient des tableaux sur Excel de ouf malade avec des codes couleurs et tout. Comme ça, un peu de labeur et du plaisir au quotidien.

Et puis, quand j'allais sonner chez les copines à la fin des vacances pour aller jouer. Les parents me disaient qu'elles n'avaient pas le droit de sortir parce qu'elles n'avaient rien foutu au début des vacances et que maintenant, fallait qu'elles fassent leurs devoirs. J'ai beaucoup soupiré sur l'organisation de mes copines.

Parfois, je ne les utilise même pas mes listes car je les apprends en les écrivant. Mais le fait de les savoir avec moi, ça me rassure, ça me protège. Et je vous assure que je peux vraiment avoir l’air angoissée si je les oublie.

Je crois que c’est mon petit côté Monica Geller. J’essaye de m’en détacher parfois pour essayer de plus profiter de ce que je vis, de moins planifier. Mais tu vois, si je ne le fais pas, je vais passer à côté d’indispensables. Genre partir au soleil sans mon maillot de bain tout neuf. Ou oublier les œufs alors que tu dois faire une quiche pour chez Mamy. Ou alors le paquet de Dragibus parce que bon, ce soir, tu n’as pas le moral.

Tu vois, ce serait bête. 

Et puis bon, j’en connais plein des gens qui font des listes. Il y a… attends… euh… Pas ma mère, ni ma sœur, ni mon frère, d’ailleurs. Mes potes non plus. Si, il y a Chacha de EMG. Et puis euh…. Monk, je suis sûre qu’il en fait lui des listes. - Mais c'est pas un vrai gen, Monk, d'abord ! - Chuuuutt !

Et puis, ce n’est pas un crime non plus, les listes. C’est quand même le garant de mon organisation ! Ca a des bons côtés aussi, hein.

On n’a pas l’air con en arrivant en week-end quand tous tes potes vont se baigner et que toi tu restes, comme une couillonne sur la plage à les regarder se fendre la poire.

On arrive à boucler ses dossiers à temps le vendredi soir à 17 heures. Même quand un imprévu surgit de nulle part.

On est d’une efficacité redoutable quand il s’agit de faire les trucs chiants genre aller à la banque, passer à l’assurance, aller payer le dentiste. On ne remet pas tout à demain. On s’organise. Point. Et ensuite on a le cerveau libéré.

La liste est longue.  (ah ah ! quel jeu de mots !)

Un jour, je l’écrirai cette liste des hommes qui me font la cour. Quand il y en aura. Ou la liste des hommes que j’aurais le choix d’épouser. Ou la liste de toutes les chaussures que je vais pouvoir m’acheter avec ma big prime.

Et toi, tu listes ou pas ?

*Photo Bluntcard

 

 

boomerang

Bon et sinon, je parle ici d'un super bouquin qu'il te ferait du bien de lire ;-)